Vous êtes ici : Accueil > Classe mirabelle (Grands de M. BERTHE) > Place Stanislas : personnages réels et mythologiques se cottoient
Par : J. Berthe
Publié : 31 janvier

Place Stanislas : personnages réels et mythologiques se cottoient

Evidemment, quand on entre sur la place, on fait tout de suite la rencontre de Stanislas Leszczynski (on dit Lésinski) : c’est un personnage réel, qui a existé il y a très longtemps et qui a payé la construction de cette belle place  

 

Cette belle place a été construite en l’honneur du roi de France Louis 15, le mari de sa fille Marie. Louis 15 est ici sculpté ur le médaillon place en haut de la porte Héré :

Autrefois, une très grande statue de Louis 15 était à la place qu’occupe maintenant la statue de Stanislas. Mais à la révolution française, quand le peuple de France en a eu marre de ne jamais rien pouvoir décider, ils ont arrêté Louis 16 (le petit fils de Louis 15) et ont détruit plein de symboles des rois, comme cette statue de Louis 15 sur la place Stanisalas.

Louis 15 est lui aussi un roi qui a existé.

Emmanuel Héré a lui aussi bien existé, puisque c’est lui qui dessine les plans de cette belle place. Sa statue est un peu cachée sur le côté de la porte Héré. Il faut aller lui rendre visite de temps en temps. Il s’y repose.

 

Partout sur la place figurent les symboles des rois de France : la fleur de lys, la couleur bleue et la couronne :

 

Au dessus du médaillon de Louis 15, la Ronommée, une déesse imaginaire grecque qui possède de nombreux yeux et de nombreuses bouches (pas celle-ci) qui lui permettent d’entendre les secrets et de les raconter. Ce personnage n’a pas existé. 

Tout comme Hercule, le demi dieu qui se repose en haut de la porte Héré :

 

Les deux belles grandes fontaines racontent des scènes imaginaires.

La première présente Amphitrite, la déesse des monstres marins.

 

La deuxième fontaine est celle du dieu Neptune, le mari d’Amphitrite, qui avec son trident est maître des mers et des océans.

 

Amphitrite et Neptune n’ont pas existé en vrai, ce sont des légendes.