Vous êtes ici : Accueil > La vie des classes > Mme MANTERNACH > 3ème prix du concours régional d’écriture 2014-2015 - Bravo !!!
Publié : 30 juin 2015

3ème prix du concours régional d’écriture 2014-2015 - Bravo !!!

La classe de CM2 a participé cette année scolaire au concours régional d’écriture. Cette 6ème édition du concours "La Nouvelle de la classe" a réuni cette année 35 classes de CM1 et CM2 de Lorraine autour de la lettre "S", lettre sur laquelle travaillent les Académiciens français de la commission du Dictionnaire.

Maîtrise de la langue, créativité et coopération étaient une fois de plus de mise pour répondre aux deux consignes de ce concours :

1) Composer collectivement une nouvelle à partir de ces six mots :

simplicité - souple(s) - serviable(s) - sculpter - superposer - surprendre

2) Imaginer un mot-valise commençant par "S", accompagné de sa définition et de son illustration.

La classe de CM2 de l’école Louis Guingot a donc reçu le 3ème prix pour l’écriture de la nouvelle : "L’inondation" que vous pouvez lire ci-dessous :

Félicitations à tous les élèves et bonne lecture... 

L’inondation

C’était l’histoire d’une reine puissante qui gouvernait en toute simplicité. Elle avait un caractère souple et elle était prévenante avec ses serviables sujets.

Or, un jour d’été, elle sentit comme une excitation autour d’elle. Son peuple avait l’air affolé. Tout à coup, des gouttes se mirent à ruisseler un peu partout. Des soldats pénétrèrent brutalement dans la chambre royale pour l’avertir qu’une inondation menaçait la cité. Tout allait s’effondrer !
La reine leur commanda de construire rapidement des barrages aux entrées du royaume. Un groupe de soldats était déjà en train de mettre les plus jeunes à l’abri. Elle leur précisa qu’il fallait aussi protéger le monument à son effigie que des sujets étaient en train de sculpter.

Des coulées de boue envahissaient les rues. Les habitants de la cité, paniqués, s’enfuyaient dans tous les sens en essayant de se frayer des passages dans les débris. Les réserves de nourriture flottaient dans des flaques s’élargissant de plus en plus.

Les soldats, à moitié immergés dans l’eau, formèrent une chaîne pour déplacer les pierres qui serviraient aux barrages. Quand ils finirent de toutes les superposer, l’eau fut stoppée. Cependant, elle avait du mal à s’infiltrer dans le sol déjà trempé. La reine eut alors une idée : elle ordonna à tous les sujets de creuser plusieurs tunnels pour évacuer l’eau en dehors de la cité.

Plus tard, elle décida de réunir tout le monde sur la grande place : "Nous nous sommes bien fait surprendre par ce petit garçon qui a renversé sa bouteille d’eau sur notre fourmilière, s’exclama-t-elle. Mais nous avons su nous protéger les uns et les autres. Bravo à tous ! Il faut maintenant réparer les dégâts et retrouver de la nourriture. Les ouvrières, au travail !"
 

Documents joints