Vous êtes ici : Accueil > CLASSE 4 > Les boites à jeux
Par : Thierry
Publié : 28 novembre 2020

Les boites à jeux

Jouer c’est apprendre et apprendre c’est jouer...

Le matin de 8H25 à 9H10, ou pendant les ateliers lorsque nous avons fini l’activité proposée avant le temps imparti (validée par le maître), nous avons la possibilité d’aller chercher une boite à jeu individuelle de notre choix.
Nous aurons, au fil des mois, plus d’une centaine de jeux différents à réaliser. Ils sont rangés chacun dans une boîte individuelle, disposés en libre-service, et classés en deux catégories : jeu avec consigne précise (étiquette bleue), et jeu pour jouer, rêver, imaginer (sans étiquette).

Ces jeux font appel à la manipulation, la dextérité, la construction, la réflexion, la mémoire, l’organisation, ou l’imagination. Ils mobilisent également les notions vues au cours de l’année (langage, découverte du nombre, mathématiques…)
Ces jeux sont très importants, car ils nous aident à observer, à structurer notre pensée, à reproduire, à respecter des modèles, à classer, à trier, à organiser, à concevoir, à se projeter, à mettre en application concrète ce qu’on a appris avant etc…. Toutes ces compétences sont nécessaires et obligatoires avant d’aborder la lecture, la numération ou l’écriture.

Les règles d’utilisation de ces boîtes à jeu sont simples :
- prendre une boîte libre sur l’étagère (ou la boîte désignée par le maître),
- rejoindre une table et utiliser le jeu comme on le souhaite calmement et posément,
- jouer SEUL : ne pas prendre un jeu qu’utilise déjà un autre enfant, ou ne pas jouer avec un camarade (sauf pour le jeu du PONT, des ventouses, ou des cartes).
- à la fin du jeu (étiquette bleue), demander au maître si le jeu est réussi. Puis, démonter, remettre toutes les pièces et le mode d’emploi dans la boîte, et replacer la boîte sur l’étagère. L’enfant peut ne pas finir un jeu s’il n’y arrive pas, s’il n’ a plus envie etc…. Il peut également le faire plusieurs fois…

Après deux semaines de découverte (apprentissage du fonctionnement), les enfants ont dû valider un maximum de jeux en allant jusqu’au bout de chaque boîte jeu sur une première série 21 jeux. Si un adulte intervient (corrige, explique, ou touche aux pièces) le jeu ne peut être validé.

Si le jeu est réussi et validé par un adulte, l’enfant peut cocher son nom sur la boîte (mettre sa croix)

et le maître tamponne une fiche reprenant la série. Cette fiche sera rangée dans le « cahier de réussites ».

Aujourd’hui nous en sommes à la fin de la deuxième série.


Les jeux libres sans consigne particulière sont utilisables par tous et chacun peut faire ce qu’il a envie ; il n’y a pas de critères de réussite.

En plus des boîtes à jeux, nous avons une fiche de 15 puzzles de quatre niveaux de difficulté à faire avant les vacances de Noël …