Publié : 22 janvier 2015

Texte de la dictée n°17 CM1-CM2 2014-2015


Il était une heure du matin. La galerie basse du château était sombre et inquiétante. Marion s’avança dans l’obscurité en protégeant d’une main la flamme vacillante de sa bougie. Où ce passage allait-il la mener ? Lucie lui avait bien expliqué comment se rendre chez d’Aquin. Mais, dans le noir, il n’était pas facile de s’orienter !
Un bruissement d’étoffe... Marion sursauta. Tout d’abord, elle ne vit rien. Puis elle aperçut un couple d’amoureux cachés dans l’ombre d’un pilier. Dans le petit halo de clarté que lui prodiguait sa bougie, elle traversa plusieurs corridors. Elle entendait au-dehors le piétinement des chevaux sur le pavé, le crissement des roues des carrosses sur les graviers et les rires de ceux qui revenaient de quelque théâtre parisien.
Elle ne rencontra que des chiens errants qui levaient la patte sur les colonnades de marbre. Au pied d’un escalier, deux hommes ivres morts étaient couchés à même le sol, la perruque à la main, et ronflaient bruyamment. Ils empestaient le tabac, la crasse et le mauvais vin.


D’après Annie Pietri / Les orangers de Versailles

Documents joints