Vous êtes ici : Accueil > Notre école > Histoire de notre école > Notre école avant...


Quelques images sur l’histoire de notre école...


(Documentaire réalisé pour les 50 ans de l’école)

Articles

  • 1.Avant St-Ex, Jarny c’était... - Juillet 2015

    Avant la construction de notre belle école Saint-Exupéry, Jarny était une petite ville avec une mairie et deux écoles (l’école Alfred Mézières et l’école Jules Ferry).

  • 2.Les usines et les mines à Jarny - Juillet 2015

    Avant la construction de notre école, à Jarny, il y avait : deux brasseries (une située rue du Point du Jour et une installée rue Jean Jaurès), une tuilerie (là où est construit le lycée Jean Zay qui se trouve "rue de la Tuilerie"), une cartoucherie (pour fabriquer les cartouches utilisées dans les mines), deux mines de fer (une sur la route de Metz et une à Droitaumont).

  • 3.La population de Jarny augmente... - Juin 2015

    Avec le développement de l’industrie minière, la ville de Jarny a trouvé un nouvel essor de plus en plus de personnes sont venues s’installer dans notre ville pour y travailler.
    Face à l’augmentation de la population, on a construit de nouveaux logements dans la quartier des Lotissements. 1er lotissement en 1953 (entre le lycée et la poste actuelle) 2ème et 3ème lotissements derrière l’église en 1954 et 1957 4ème lotissement en 1967 5ème lotissement en (...)

  • 4.La construction du groupe scolaire des Cités - Juillet 2015

    En 1957, on construit le collège technique Marcel Paul et en 1962, on construit le lycée Jean Zay, juste à côté.
    Avec l’augmentation de la population et la création des Lotissements, les deux écoles existantes ne suffisent plus.
    L’école Alfred Mézière devient un collège.
    On décide la construction d’un nouveau groupe scolaire à proximité du 3ème lotissement : le groupe scolaire des Cités. Il est achevé pour la rentrée de septembre (...)

  • 5.Rentrée du 18 septembre 1964 - Juillet 2015

    Le 18 septembre 1964, au groupe scolaire des Cités, une école de filles (6 classes) et une école de garçons (6 classes) ouvrent leurs portes aux petits Jarnysiens du quartier.
    Un grillage sépare la cour en deux espaces distincts : un pour les filles et un pour les garçons. On en voit encore la trace aujourd’hui sur le sol.
    Un directeur du côté garçons et une directrice du côté filles.
    Les élèves font du sport sur les deux plateaux d’évolution (aujourd’hui occupés par le city-stade et la zone (...)