Pôle départemental école maternelle 54

Vous êtes ici: Accueil  >  Domaines d’apprentissage  >  4- Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

4- Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

Les sous rubriques


Proposer dès l’école maternelle, des situations complexes c’est garantir le développement progressif de compétences de haut niveau, leviers de réussite scolaire.

Parce qu’apprendre à l’école, c’est remobiliser en permanence les acquis antérieurs pour aller plus loin :
- Proposer des situations-problèmes dans lesquelles l’enfant est confronté à un obstacle : il n’a pas d’emblée de réponse et doit utiliser ce qu’il sait déjà faire pour élaborer une solution et s’engager dans un nouvel apprentissage.
- Il peut s’agir de situations de la vie quotidienne ou de projets créés par l’enseignant.
- Accompagner le tâtonnement, la recherche grâce à des échanges entre pairs (Par la médiation de l’enseignant - Pédagogie des temps forts/faibles, R. Raab), l’identification des ressources qui vont permettre de surmonter l’obstacle.

Parce que les apprentissages des jeunes enfants s’inscrivent dans un temps long et leurs progrès sont rarement linéaires :
- Les situation-problèmes s’installent sur la durée et progressivement, en unités d’apprentissage
- Les apprentissages sont stabilisés grâce à la répétition de situations à l’identique ou de nouvelles situations proposant une autre habillage pédagogique : les lapins et les choux deviennent des voitures et des garages)

RESSOURCES INSTITUTIONNELLES : Programme 2015 - Repères de progressivité - Attendus de fin de cycle - Recommandations pédagogiques

MAI - JUIN 2020 : Enseigner à l’École et/ou poursuivre la CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE

Des repères didactiques pour concevoir des unités d’apprentissage à partir d’exemples de situations à adapter et à proposer à l’école et/ou à (re)produire à la maison afin d’assurer une certaine continuité pédagogique (fiches - vidéos).


Construire la notion de QUANTITÉ, sa codification orale et écrite grâce à des situations-problèmes, non-numériques et numériques, pour :
- apprendre à ÉNUMÉRER, sans utiliser le nombre et sur de grandes collections
- apprendre à DÉNOMBREMENT jusqu’à 10 en GS : construire le nombre pour exprimer des quantités "le nombre de..."
- acquérir de manière stable la SUITE ORALE des mots-nombres jusqu’à 30 en GS

TRIER, CLASSER, RANGER pour explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées :
- Développer des stratégies de TRI et d’ÉNUMERATION en privant l’élève d’un CONTRÔLE VISUEL des collections en cours d’élaboration (MS-GS).
- Développer ATTENTION et MÉMORISATION.

2019 - La semaine des mathématiques

"Jouons ensemble aux Mathématiques, à l’école et en famille."

_

A lire sur internet

  • DIAPORAMA A. Jacquart - Conférence CANOPE

    PENSÉE LOGIQUE - RÉSOLUTION DE PROBLÈMES : André Jacquart (Juin 2017) - De nombreuses activités, qu’elles soient fonctionnelles, rituelles ou construites, sont des points de départ possibles pour mener des activités logiques et toucher aux différents domaines de la « Découverte du monde ».

  • R. Brissiaud - Conférence CANOPE

    LA CONSTRUCTION DU NOMBRE - Rémi Brissiaud (Févr. 2014) : partir de l’environnement proche de l’élÚve afin de leur faire découvrir les différentes formes géométriques existantes dans leurs univers familier et éduquer son regard sur l’environnement proche de l’école et sur le patrimoine architectural local.

  • Enseigner les mathématiques en maternelle de F. Emprin-Charotte, F. Castel et F. Emprin

    Que doit savoir un enseignant pour enseigner les mathématiques à l’école maternelle ? Des connaissances de haut niveau sur des concepts mathématiques ? Une bonne culture des mathématiques, au même titre qu’une culture littéraire ou artistique ? Comment faire les meilleurs choix pour organiser les apprentissages ? Comment recueillir, analyser et comprendre les difficultés des élèves dans le but d’y remédier ?