CIRCONSCRIPTION DE TOUL

Vous êtes ici: Accueil  >  Vie de la circonscription >  Education Prioritaire

Education Prioritaire


Le site de référence sur les problématiques de l’éducation prioritaire

Ce site est avant tout au service de ses acteurs. Il donne une visibilité à leur travail en promouvant ce qui se fait au sein des équipes des réseaux et des services déconcentrés. Il rassemble :

- des informations institutionnelles ;
- des ressources pédagogiques validées ;
- des références à des travaux de recherche ;
- des repères historiques ;
- des données nationales et internationales.

Télécharger le référentiel de l’Education Prioritaire


ORIENTATIONS ACTUELLES

La refondation de l’éducation prioritaire est en cours. Elle participe de l’objectif de réduction des inégalités sociales et territoriales tel qu’il est inscrit dans la loi de refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013. Il s’agit ainsi de ramener à moins de 10 % les écarts de réussite scolaire entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres élèves de France. Les écarts dans la maîtrise des compétences de base en français en troisième sont actuellement de l’ordre de 35 % en collèges ÉCLAIR ;

Suite au rapport de diagnostic de juillet 2013 et des recommandations formulées lors des assises académiques et interacadémiques, de nouvelles orientations pour l’éducation prioritaire ont été présentées et exposées dans la circulaire du 4 mai 2014 et reposent sur trois principes forts :

La refondation de l’éducation prioritaire est avant tout pédagogique. Les réussites observées montrent que c’est principalement dans le quotidien des pratiques pédagogiques et éducatives que se joue la réussite scolaire des élèves issus des milieux populaires. Une approche systémique, inscrite dans la continuité des parcours, est donc essentielle. Le référentiel de l’éducation prioritaire offre ainsi aux personnels des repères solides, fiables et organisés, issus de l’expertise des personnels, de l’analyse des inspections générales et des travaux de recherche.
Le référentiel est à la disposition de tous. Il sera enrichi de fiches repères qui faciliteront le partage d’expérience.

- Télécharger le référentiel (pdf - 93 ko)

La refondation soutient le travail en équipe, la réflexion et la formation organisés au sein des réseaux. Les pratiques professionnelles doivent se construire et se réfléchir collectivement pour mieux répondre aux besoins des élèves et des personnels. Ces derniers seront mieux accompagnés et régulièrement formés.
Quatorze mesures-clés ont été définies autour de trois axes  :

- des élèves accompagnés dans leurs apprentissages et dans la construction de leur parcours scolaire,
- des équipes éducatives formées, stables et soutenues,
- un cadre propice aux apprentissages.

A la rentrée 2014, la nouvelle politique de l’éducation prioritaire est préfigurée dans 102 réseaux appelés REP+ préfigurateurs. Les enseignants ont massivement exprimé le besoin de pouvoir consacrer plus de temps en dehors des heures directes d’enseignement aux autres dimensions absolument essentielles en éducation prioritaire de leur métier : travailler collectivement, se former ensemble organiser et concevoir le suivi des élèves, se consacrer davantage aux relations avec les parents. En conséquence, dans les REP+, le temps enseignant est organisé différemment grâce à une pondération dans le second degré et la libération de 18 demi-journées remplacées dans le premier degré.
Ces modifications ont fait l’objet de trois décrets, 940, 941, 942 publiés dans le journal officiel du 23 août 2014

La carte de l’éducation prioritaire actuelle est en partie injuste socialement et inéquitable territorialement. La refondation doit s’appuyer sur une nouvelle carte des réseaux prenant en compte les contextes économiques et sociaux actuels qui distinguera à la rentrée 2015 deux types de réseau : les REP+ et les REP, plus hétérogènes socialement. Les ÉCLAIR et les RRS disparaîtront. Le cas de chaque ÉCLAIR ou RRS sera étudié. Certains réseaux actuels dont le contexte socio-économique a favorablement évolué quitteront l’éducation prioritaire. D’autres au contraire entreront.
Cette carte sera révisable tous les quatre ans.

Une nouvelle carte établie à partir de critères transparents
Najat Valaud Belkacem, ministre chargée de l’éducation nationale a annoncé le 23 septembre 2014 la répartition académique des 350 Rep+ et des 732 Rep pour la rentrée 2015 construite sur la base de critères objectifs pour que l’éducation prioritaire soit fondée sur un périmètre cohérent avec la difficulté sociale et scolaire.
C’est l’indice social créé par la DEPP (direction de l’évaluation de la prospective et de la performance) qui est utilisé. Il est calculé sur la base de 4 paramètres de difficulté sociale dont on sait qu’ils impactent la réussite scolaire : taux de PCS défavorisées, taux de boursiers, taux d’élèves résidant en zone urbaine sensible, taux d’élèves en retard à l’entrée en 6e. Il permet ainsi de classer l’ensemble des collèges sur une échelle de difficulté sociale.

- La répartition académique de la nouvelle éducation prioritaire est ainsi conforme et proportionnée aux difficultés socio-économiques de chaque académie. Elle renforcera encore davantage les moyens alloués aux réseaux les plus difficiles, sans fragiliser les autres. Cette nouvelle carte garantit ainsi un juste équilibre entre les territoires.

- Les ministères de l’Éducation nationale et de la Ville ont travaillé en étroite collaboration pour la définition de leurs cartographies respectives. Convergence ne signifie toutefois pas équivalence. Les indicateurs utilisés par l’Éducation nationale, notamment le taux de boursiers et le taux de PCS défavorisées, sont mieux corrélés aux résultats scolaires que le revenu médian du secteur, indicateur utilisé par la ville pour déterminer les quartiers prioritaires.
Un quartier connaissant une importante part de personnes âgées aux faibles revenus pourra donc faire partie des futurs quartiers prioritaires de la ville, sans que son collège ou ses écoles ne soient en éducation prioritaire.

- Les prochaines étapes
Les recteurs vont, durant tout le premier trimestre, conduire le dialogue local afin d’identifier, dans le cadre de la nouvelle répartition académique, les futurs collèges et écoles de l’éducation prioritaire.
Les 1082 réseaux d’éducation prioritaire et d’éducation prioritaire renforcée seront connus début 2015.

Répartition académique des REP et des REP+ à la rentrée 2015

Les documents de cette rubrique