CIRCONSCRIPTION DE TOUL

Vous êtes ici: Accueil  >  Pédagogie >  Pédagogie et didactique >  Français >  Choisir une méthode de lecture

Français

Choisir une méthode de lecture

«  L’appui sur un manuel de qualité est un gage de succès pour l’enseignement délicat de la lecture.  » Programmes 2008.

Les manuels de lecture proposent des activités plus ou moins variées, des activités plus ou moins équilibrées entre les différentes composantes communément admises de l’apprentissage de la lecture (composantes décrites dans le document d’accompagnement Lire au CP I et II). Tous ont des points forts et des points faibles, voire des lacunes.

Plus que le manuel choisi, c’est ce que va en faire l’enseignant qui est important. En fonction de l’état de ses connaissances sur l’enseignement de la lecture, de ses attentes et de son expérience, un manuel lui conviendra mieux qu’un autre. Ce qui est important c’est de connaître, au moment de choisir un nouveau manuel, ou lorsqu’on a déjà un manuel dans la classe, son profil, c’est à dire ses atouts et ses faiblesses, afin d’équilibrer les différents aspects de son enseignement.

- Pourquoi choisir un manuel ?

En Grande Section de maternelle, les supports à privilégier sont l’album et les écrits fonctionnels. L’album est un outil de base pour la mise en œuvre de projets de lecture/écriture ; c’est à l’occasion de ces projets que l’élève va se construire des représentations de l’acte de lire et des compétences qu’il devra mettre en œuvre pour apprendre. La fréquentation d’albums en maternelle permet de construire également chez les élèves des compétences littéraires qui seront utiles à la compréhension des textes en CP, quels qu’ils soient : enrichissement lexical, compréhension de la trame narrative, identification des personnages, compréhension des relations temporelles et spatiales, compréhension des relations de causalité, connaissance de l’objet livre, compréhension du rapport texte image, perception de l’énonciation, interprétation du texte, appropriation des valeurs morales.

Au CP, plusieurs raisons peuvent justifier l’emploi d’un manuel de lecture au CP
puce carrés vert noirEviter la dispersion des feuillets dans un dossier ou la disparité des traces dans un cahier : le manuel de lecture constitue un outil de référence cohérent à l’usage de l’élève... C’est important, en particulier pour les élèves qui risquent d’avoir des difficultés dans l’apprentissage.

- noirDéléguer à des auteurs (compétents a priori) le soin de poser le cadre dans lequel vous allez mener l’apprentissage auprès de vos élèves ; vous éviterez ainsi les plus grosses erreurs, surtout si vous débutez au CP. La progression proposée peut parfois être discutée, mais elle constitue un point d’appui solide.

- Rassurer les familles : ce point n’est pas négligeable, surtout si vous êtes jeune, nouvellement nommé dans l’école...

- Permettre à chaque élève de disposer d’un livre : un dossier contenant des photocopies ne remplira pas la même fonction, surtout si on travaille auprès d’enfants dont le milieu social n’encourage pas la rencontre avec le livre.

- Le choix du manuel est important : le manuel ne doit pas être une entrave, il devrait permettre à l’enseignant une grande souplesse d’utilisation, lui laissant par exemple la possibilité de compléter certaines séquences d’apprentissage à l’aide d’autres activités, liées à des projets de la classe (revue, album, lettre...), et permettant de travailler dans les domaines les moins explorés.

- Tous les manuels ne présentent pas en effet un équilibre entre les différentes compétences de l’apprentissage de la lecture : La compréhension, les correspondances entre l’oral et l’écrit, l’identification des composantes sonores de la langue, la lecture à haute voix,la production écrite

Utiliser une méthode de lecture, une pratique entre amour et haine
L’utilisation d’un manuel bien choisi ne dépossède pas l’enseignant de son rôle. L’usage d’un manuel libère l’enseignant de contingences matérielles parfois lourdes et ne l’empêche pas d’avoir recours à ses propres outils quand ceux qui sont fournis ne correspondent pas aux conditions de la classe.

H. Duchauffour, in B.Germain, « Le manuel de lecture au CP », Scéren.

D’après un travail de A. VALEGEAS, CPAIEN (2002),
complété par le groupe MDL de la Vendée (2007)

Groupe départemental MdL Vendée - ia85


- dix-huit questions pour interroger un manuel de lecture :

- Si l’on veut faire le point sur ce qu’on attend d’un manuel de lecture.

- Si l’on veut interroger sa propre représentation du rapport enseignant / manuel dans l’enseignement de la lecture.

- Si on veut repérer les activités du manuel et les enrichir pour couvrir l’ensemble des apprentissages de la lecture et satisfaire aux besoins de tous les élèves.

Ces questions devraient permettre avant tout aux enseignants de cerner, parmi les manuels évoqués, celui (ou ceux) dont le profil correspondrait le plus à leurs attentes, dans le respect des exigences institutionnelles. Elles ne visent pas à porter un jugement sur la qualité, l’efficacité et la praticité de ces manuels.

Cliquez sur le lien ci-dessous :
- http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1213018695450/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=1160747039140



- tableau synoptique des caractéristiques des manuels en fonction des attentes

- Tableau synoptique (première partie)

- Tableau synoptique (seconde partie)

Les documents de cet article

Dans la même rubrique