Circonscription de SAINT-MAX

Vous êtes ici: Accueil  >  Vie de la circonscription  >  Projets concours  >  MIRABEEL LANGUES

Projets concours

MIRABEEL LANGUES

MIRABEEL Langues

MIRABEEL inscription 2021

Lien vers PARTAGE
.
Ce projet s’inscrit dans la continuité des précédents projets MIRABEEL, tout en présentant des évolutions concernant les publics concernés.
.
 Professeurs du premier ou second degré (voie générale) prenant en charge des élèves allophones plurilingues nouvellement arrivés en France
 Formateurs / conseillers pédagogiques / inspecteurs qui ont pour mission de mettre en œuvre le plan de rénovation des langues vivantes
 Personnels membres du comité de pilotage de projets Erasmus+ en cours ou qui
s’engagent à déposer un projet Erasmus+.
Seules les candidatures relevant d’un projet européen de développement de l’école /
l’établissement comportant un volet mutualisation seront prises en compte.
.
MISE EN ŒUVRE DES MOBILITÉS :
1) Les professeurs des écoles et les professeurs du second degré préparant la certification DNL, peuvent suivre des cours structurés et/ou réaliser un stage d’observation. La langue officielle du pays d’accueil est la langue étrangère qu’ils travaillent.
2) Les professeurs de langues vivantes ainsi que les professeurs de DNL qui ont la
certification peuvent bénéficier d’un stage d’observation. Ils ne peuvent pas bénéficier de cours structurés.
3) Les professeurs ayant la certification DNL, choisissent un pays d’accueil dont la
langue officielle est la langue étrangère qu’ils travaillent. Ex. : un professeur de mathématiques déjà certifié en DNL ou en projet de certification, souhaitant enseigner sa discipline en espagnol se rendra en Espagne pour observer comment un professeur espagnol de mathématiques enseigne sa discipline à ses élèves espagnols. Il a pour objectif d’enrichir ses compétences linguistiques en espagnol et de découvrir les pratiques pédagogiques de l’enseignement des mathématiques en Espagne.
4) Les professeurs de langue vivante se rendent dans un pays dans lequel la langue
qu’ils enseignent n’est pas la langue officielle. Ex. : Un professeur d’anglais va aller
observer en Allemagne ou en Bulgarie comment un professeur d’anglais enseigne
l’anglais à ses élèves allemands ou bulgares. Il a pour objectif de découvrir d’autres
pratiques pédagogiques pour l’enseignement de l’anglais en tant que langue étrangère.
6) Les professeurs du premier ou second degré prenant en charge des élèves
allophones plurilingues nouvellement arrivés en France peuvent suivre des cours
structurés et/ou réaliser un stage d’observation. La langue officielle du pays d’accueil est la langue étrangère qu’ils travaillent.
7) Les formateurs / conseillers pédagogiques / inspecteurs qui ont pour mission de
mettre en œuvre le plan de rénovation des langues vivantes peuvent suivre des cours
structurés et/ou réaliser un stage d’observation. La langue officielle du pays d’accueil est la langue étrangère qu’ils travaillent.
8) Les personnels membres du comité de pilotage de projets Erasmus+ en cours ou qui s’engagent à déposer un projet Erasmus+ peuvent suivre des cours structurés et/ou réaliser un stage d’observation. La langue officielle du pays d’accueil est la langue étrangère qu’ils travaillent.
.