Dernières actualités :

PROGRAMMES Lycée Général et Technologique

29/06/2019 Ressources académiques : En complémént des nouveaux programmes du lycée général et technologique, l'inspection pédagogique régionale propose un ensemble de...Lire la suite

PROGRAMMES Lycée Voie Professionnelle

07/05/2019 Arrêté du 3 avril 2019 publié au BO spécial N°5 du 11 avril 2019 : Programme d'enseignement d'éducation physique et...Lire la suite

PROGRAMMES Lycée Général et Technologique

27/01/2019 Arrêté du 17 janvier 2019 publié dans le Bulletin Officiel spécial n°1 du 22 janvier 2019 Le programme d'enseignement commun...Lire la suite

Lycées 4.0 et Microsoft Office

04/12/2018 Dans le cadre des formations aux usages pédagogiques du numérique en EPS, un espace de partage des ressources, applications, tutoriels...Lire la suite

Recherche

Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Programmes/collège/Programmes d'EPS des classes de SEGPA

Programmes d'EPS des classes de SEGPA

02/10/2016 - Lu 8893 fois
Textes du BO,
Les programmes pour les classes de SEGPA, documents d'accompagnement

Textes du BO :

Arrêté du 21-10-2015 - J.O. du 24-10-2015 et du 25-10-2015
Circulaire n° 2015-176 du 28-10-2015

Programmes d'EPS des classes SEGPA

Accès direct aux documents d'accompagnement des classes de SEGPA :

http://www.cndp.fr/textes_officiels/college/programmes/segpa/eps.pdf
ou
Accès au document d'accompagnement depuis ce site

Adapter l'enseignement de l'EPS aux élèves scolarisés en classe de SEGPA (ressource de l'académie de Nancy-Metz)

Quand l’enseignement de l’EPS est une source de plaisir et de gratification, il peut constituer, pour les élèves de SEGPA, un domaine de réussite qui favorise leur évolution positive en termes d’acquisition de compétences, de changement d’image de soi et d’inscription symbolique dans des pratiques sociales.

Les adolescents de SEGPA

Les adolescents de SEGPA manifestent une grande disparité d’attitudes et de modes d’engagement à l’égard des activités physiques, sportives et artistiques (APSA). Certains présentent une tendance à l’hyper investissement du corps et de l’action. Ce mode de fonctionnement, majoritaire en particulier chez les garçons, privilégie l’action immédiate ; il correspond à une tentative de pallier des difficultés d’élaboration, à la fois sur le plan intellectuel et imaginaire. Cette forme d’engagement s’avère souvent un obstacle à l’entrée véritable dans un processus d’apprentissage et d’acquisition de nouvelles compétences.
D’autres, au contraire, présentent des attitudes de passivité et d’inhibition. Ces conduites de retrait révèlent un manque de confiance en soi et, parfois, un rapport au corps douloureux, marqué par des expériences difficiles.

Par ailleurs, ces adolescents posent avec une acuité particulière un problème d’hétérogénéité des compétences, certains se révélant très performants alors que d’autres sont en grande difficulté.

Comme n’importe quelle autre discipline, l’EPS peut donc être vécue de façon négative et dévalorisante. La participation de tous les élèves aux activités proposées n’est pas acquise d’emblée. Des réactions de passivité, de refus ou de contestation peuvent alterner avec des réactions d’engouement et d’exubérance. La fluctuation et l’instabilité de ces comportements expriment des difficultés d’adaptation et peuvent révéler chez les élèves une certaine charge d’angoisse qu’ils n’arrivent pas à réguler. Ainsi se manifeste la fragilité des mécanismes d’adaptation et de l’estime de soi.

Une démarche d’enseignement adaptée

Une démarche d’enseignement est adaptée dans la mesure où elle prend en compte les modalités d’investissement et d’acquisition des élèves. C’est une démarche d’innovation, qui fait appel à l’expérience professionnelle de l’enseignant, fondée à la fois sur sa connaissance disciplinaire et sa compétence psychopédagogique.

Les adaptations passent par la capacité de l’enseignant à traiter les contenus d’enseignement, à diversifier les entrées et les procédures d’apprentissage, à varier les situations proposées et à contrôler sa distance relationnelle vis-à-vis des élèves. Il s’agit d’intégrer, dans le traitement didactique de la discipline, les difficultés et les composantes personnelles qui infiltrent les situations vécues par les élèves ; en d’autres termes, de concilier les exigences et le sens possible de l’objet d’apprentissage avec les caractéristiques du public concerné.

 

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : GTP : Cycle 3Article suivant : Livrets du professeur principal