J’ai peur… (atelier d’écriture autour de “Délit de fuite” – 3)

Quel con! Pourquoi se comporte-t-il comme ça? Pourquoi a-t-il fui ? Pourquoi ai-je fui ? Pourquoi n’assume-t-il pas? Pourquoi?

On dirait qu’il s’en moque d’avoir détruit la vie de cette femme, de Loïc. Elle est là, sur son lit d’hôpital et il la regarde sans expression comme s’il n’avait pas fui, comme s’il ne s’était  rien passé. On n’a pas le droit de fuir, d’abandonner quelqu’un qui va peut être mourir sur le bord de la route. C’est pourtant ce qu’il a fait. Il a fui, il a été lâche. Et moi je n’ai rien dit. Et moi suis-je coupable? Moi aussi j’ai fui, moi aussi je l’ai abandonnée.

A la gendarmerie, il tremblait de tout son corps, il était pâle et il transpirait. Pas une fois il n’a regardé le policier dans les yeux, pas une fois il n’a reconnu les faits.

Il risque la prison. J’ai peur. C’est un peu de ma faute tout ça. S’il va en prison, je m’en voudrais toute ma vie. C’est mon père quand même.

Moi je suis complice. Est-ce-que je risque aussi la prison? Et si je vais en prison, pour combien de temps? Je ne veux pas aller en prison. J’ai peur. Et maman? Comment va-t-elle faire? Je l’aime quand même, mon père, je ne veux pas le perdre mais je ne le reconnais plus. J’ai peur.

En sortant de la gendarmerie, il m’a regardé bien dans les yeux et il a dit : « Bravo ».

Louise M. et Laura C.

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour déposer un commentaire.