Archive de : janvier, 2008

La Larme d’une Fée

Fée déchue,
Fée perdue
Au milieu des hommes,
Enfermée dans un album
Que personne ne rouvrira
A qui personne ne pensera.

Sortie de son placard
Au milieu du brouillard,
On la dira magique
D’une beauté magnifique.

Son teint blanc
Ne durera qu’un temps,
Les hommes la souilleront
Pute de grande maisons.
Objet de luxure,
Au fond du coeur une brûlure.

Elle ne peut pas pleurer
Car l’Oeil de Fée
Se doit d’être pur,
L’automate a pourtant l’oeil si dur.
Une larme sur sa joue,
Une automate humaine jusqu’au bout.

Les ailes brisées,
Trop souvent enfermées,
Elle l’appelle,
Celui qui la rendra éternelle
Et vivante dans son coeur
Malgré la douleur.

Clotilde M.

Comments (2)

Premières impressions du club lecture de « Truffaut »

C’est autour de « Fée et tendres automates » que s’est ouverte la discussion des filles du club lecture.

Dans l’ensemble, le graphisme a été apprécié de toutes, les couleurs froides et les dessins aux traits fins ont rendu la lecture agréable. L’histoire tournant autour de l’amour sincère, de la luxure et du plaisir est intéressante mais certaines scènes sont parfois un peu osées. Les flash backs compliquent le scénario ainsi que les explications sur la situation politique du pays. La fin de l’histoire est assez violente, notamment lors des batailles entre les hommes et les automates, mais surtout triste. Beaucoup d’élèves ont été déçus par une fin qui semble inachevée… Une suite est-elle envisagée ?

Mathilde G. et Emilie J.

Commentaires

Atelier d’écriture autour de Kamila

Lors de la présentation des ouvrages par notre documentaliste, cette page blanche dans l’oeuvre de « Kamila » a immédiatement attiré mon attention : une occasion pour faire écrire les élèves !

Nous nous sommes donc mis l’oeuvre « sous le coude » afin de travailler sur des hypothèses de lecture avec les élèves à partir de la couverture et des planches 3 à 6, dépourvues de texte.

Des élèves ont alors spontanément imaginé l’histoire de ce personnage, une autre a tout de suite pensé à la chanson… une belle invitation à l’imagination et à l’écriture ! 

Soyez patients, les productions seront bientôt en ligne !

Mme Strach, professeur de lettres

Commentaires