Archive de : avril, 2007

Atelier d’écriture en ligne autour de « Danseurs de Lumière »

A tous les écrivains en herbe, nous proposons de participer à une expérience d’écriture en ligne autour du roman de Frédérique Lorient. Fiona L., élève au collège François Truffaut, « ouvre le feu » en vous proposant l’extrait ci-dessous. N’hésitez pas à prendre le relais. Pour cela, rien de plus simple : envoyez votre texte sous forme d’un commentaire, qui sera modéré puis ajouté à la suite de cet article. Si vous souhaitez simplement réagir, la procédure reste la même que d’habitude : votre avis sera laissé en commentaire, n’oubliez toutefois pas de préciser sur quel extrait portent vos remarques ! Voilà, c’est parti ! La parole est à Fiona…

Lire la suite

Comments (1)

A qui le (s) prix ?

Les professeurs documentalistes du bassin de Thionville – Hayange se sont réunis aujourd’hui au lycée de La Briquerie pour dépouiller les votes des élèves. Le nom de l’auteur plébiscité par les lecteurs est maintenant connu, mais le suspense demeurera jusqu’au 11 mai ! Cinq élèves (du LP Sophie Germain, du lycée Charlemagne et des collèges Hélène Boucher, Charlemagne et François Truffaut) seront également récompensés pour avoir défendu leur coup de coeur. Quant aux prix artistiques, ils seront attribués par un jury qui se réunira vendredi 27 et lundi 30 mai. Rendez-vous donc dans J – 17 pour connaître tous les noms des heureux élus !

Commentaires

Que se cache-t-il derrière l’histoire  » Danseurs de lumière » ?

Tout d’abord bonjour à ceux qui liront cet article…

Je voudrais savoir si il ya des personnes qui pensent comme moi…

J’ai récemment lu danseurs de lumière, d’habitude je n’aime vraiment pas la science fiction mais là une fois dans le livre ( à partir du troisième chapitre), je n’avais qu’une idée, le finir, savoir comment ces jeunes gens allaient s’en sortir. J’ai donc lu durant trois heures qui me parurent 5 minutes, puis j’ai réfléchi.

Je pense que ce roman cache une leçon de tolérance et de respect. Je m’explique : tout les livres du concours parlent de près ou de loin de tolérance, de respect ou même de discrimination. Alors pourquoi pas ce livre ? Quand je parle de tolérance et de respect, je ne parle pas forcément entre êtres humains, mais entre humain et animal. Je sais que cette auteur aime beaucoup les chevaux, c’est sans doute pour cela qu’elle a choisi les « meds » . Si on replace son histoire dans le présent, et qu’on oublie la planète d’eau, on peut comparer les meds à n’importe quel animal. Par exemple, je pense aux chiens héroïques qu’on voit souvent dans les reportages de télévision, ils sauvent leurs maîtres des pires situations et pourtant eux aussi ne sont que des  »bêtes » qu’on dit dépourvues d’intelligence etc… Alors peut-être que je me trompe, mais Orphée ( le med ayant soigné Triss) ressemble étrangement à ce genre d’animaux.

Il y a aussi un autre point dont je voudrais vous parler. Ne trouvez vous pas cela étrange, qu’un prof de français imagine un monde où les livres et la lecture seraient bannis ? A mon avis c’est en cotoyant ses élèves ou même ses camarades puisqu’il semblerait qu’elle ait écrit l’histoire en CE2 (ou du moins imaginé). C’est dommage à dire, mais nous lisons de moins en moins.

Enfin, avez vous remarqué que les relations entre jeunes pris dans cette prison d’eau sont en quelque sorte réalistes. Il y a d’abord la loi du plus fort, puis l’amour compliqué mais bien sûr à la fin l’exclusion d’une personne, juste à cause de préjugés. Même si c’est de la science fiction, ça se rapproche beaucoup de la vérité.

En tout cas j’attends avec impatience de pouvoir parler de son livre avec cet auteur afin de pouvoir lui demander si il y a quelque chose de vrai dans ma réflexion. J’attends aussi des réponses des lecteurs.

Bises à tous.

Commentaires