Archive de : Coups de coeur

Les coups de coeur primés !

Après délibérations du jury, retrouvez les meilleurs coups de coeur pour les romans de l’édition 2022 !

Quelques secondes encore de Thomas Scotto

Une décision de vie ou de mort :

Quelques secondes encore est un court roman de jeunesse écrit par Thomas Scotto, publié par Nathan depuis le 3 juin 2021.

Ce roman nous relate le récit tragique d’Anouk. Son grand-frère, Alban, est en état de mort cérébrale après un accident de “parkour”, un sport d’agilité en milieu urbain, dont il était grand amateur. Les médecins ont besoin de savoir si la famille fait don de ses organes. Mais la mère d’Anouk et Alban n’est pas prête à faire ce choix. Anouk se lance alors dans la mission de convaincre sa mère en ravivant leurs souvenirs heureux, sachant qu’Alban avait toujours été en faveur du don d’organes pour donner une chance à ceux qui en ont besoin de continuer leur vie. Le compte à rebours est lancé, pour la mémoire d’un frère.

Tout d’abord, ce livre a comme grand point fort son écriture, le format plus court oblige l’auteur a écrire des phrases efficaces et puissantes, qui véhiculent juste l’émotion qu’il faut, des phrases où chaque mot compte. C’est un talent que j’admire particulièrement, car personnellement c’est la plus grosse des difficultés que je rencontre en écriture. Des phrases comme cette question “On doit savoir, madame. Quels organes ?… Tous ? Certains ? c’est à vous de choisir. ”, posée par un soignant à la mère d’Alban concernant sa décision de “oui” ou “non” donner les organes de son fils, quoique courte, arrive parfaitement à nous faire ressentir toute l’ampleur qui peut être absolument terrifiante de ce problème posé à une mère. Ensuite, deuxième point fort qui peut être relié au premier est l’émotion très forte et crue que ce livre parvient à transcrire d’une manière impressionnante. On sent la frustration d’Anouk face à l’état de sa mère qui se dégrade petit à petit, sombrant dans le désespoir parallèlement à ça, on sent encore plus la détresse de sa mère qui devient de plus en plus absolue. Enfin, quelque chose que j’apprécie encore dans ce livre qui traite de thèmes globalement très sombres, est que, au fond, le livre est chargé d’un message très positif : au-delà de la mort d’un proche, la vie peut continuer pour d’autres, grâce au don d’organes.

Lire la suite

Commentaires

Rattrapage… réussi !

(Photos à venir…)

On l’attendait en mai 2020… le COVID en a décidé autrement. C’est à la session 2021 que le nom du lauréat de la dernière édition « Enlivrez-vous en mai » s’est finalement fait connaître. 150 élèves de 3ème et 2nde ont voté pour leur coup de coeur et … la majorité des suffrages s’est portée sur Vincent Mondiot et son roman « Rattrapage ». Un texte puissant, qui fait entendre la voix de LA belle blonde du lycée, celle sur laquelle tous les garçons se retournent, celle que toutes les filles rêvent d’avoir comme amie, celle qui fait partie des « puissants », … Mais celle dont la vie bascule, lorsque ses amis et elle-même poussent les moqueries trop loin. C’est bien de harcèlement dont il s’agit, mais la force de Vincent Mondiot est de faire parler, non pas la victime, mais l’une des auteurs des violences. Un monologue puissant qui a touché le coeur de nos lecteurs.

Marie Pavlenko et Xavier Deutsch, les autres nommés ayant pu faire le déplacement, ne sont pas en reste, comme en ont témoigné les mises en voix et les échanges dans les différents établissements. Derrière les masques, les émotions étaient bien présentes. Des lectures touchantes, des prestations originales, théâtrales et chorégraphiques, un bel investissement des élèves et enseignants que nous remercions chaleureusement, car les frustrations ont été grandes de ne pouvoir se produire devant tous et sur la scène du NEST…

Alors pour clore cette édition, laissons les derniers mots aux gagnants du concours d’écriture de coups de coeur. Et une fois encore, mille mercis aux auteurs, aux lecteurs et aux professeurs sans qui cette manifestation n’aurait pu exister.

Lire la suite

Commentaires

Concours d’argumentation, le jury a délibéré…

… et voici les coups de cœur primés :

Pour « Boom » , de Julien Dufresne-Lamy

Lire la suite

Commentaires

Des étoiles plein les yeux

De g. à dte, Xavier-Laurent Petit, Laurent Malot, Sabrina Bensalah et Magali Wiéner

Et voilà, la 15ème édition d’Enlivrez-vous en mai s’est achevée il y a quelques heures et nous en  garderons une fois de plus de merveilleux souvenirs ! Sabrina Bensalah la première, dont le roman Appuyez sur étoile ! a reçu le Prix « Enlivrez-vous en mai » 2018, décerné par près de 500 élèves de 3ème et 2de. « J’ai entendu des petites voix sur mes personnages et ça, c’est un merveilleux cadeau ! » dira-t-elle aux élèves qui sont montés sur les planches du NEST pour lui présenter des mises en scène émouvantes d’échanges entre Avril et sa mémé, ou entre cette dernière et Dieu, via une boîte vocale des plus expressives ! Sous le charme également, Laurent Malot, Xavier-Laurent Petit, qui a « redécouvert » son texte,  et Magali Wiéner qui ajoutera « Vous avez fait un travail formidable de mise en valeur de nos textes, vous pouvez en être fiers ! »

Les élèves repartiront également avec de précieux conseils : « Pour devenir écrivain, prenez un ordi, un papier , un crayon, et lancez-vous ! Je ne crois pas aux écoles visant à former des écrivains. Écrire c’est raconter une histoire, c’est un travail d’artisan » (Laurent Malot), « Lisez, ce sont les écrivains, les  meilleurs cours d’écriture ! » (Magali Wiéner) et surtout, « Si vous avez envie de faire un truc, faites-le, mais faites-le vraiment » (Laurent Malot).

Quant aux membres du comité et aux professeurs, l’objectif est atteint ! Avoir permis aux adolescents de découvrir de beaux textes, de surmonter leur trac, et de s’exprimer devant un public ! Oui, des étoiles plein les yeux, ils peuvent en avoir maintenant, nos élèves !

A venir prochainement, photos et vidéos des temps forts de cette journée ! Et tout de suite, les textes coups de cœur primés !

Lire la suite

Commentaires

RIEN A DIRE !

De gauche à droite : Gilles Abier, Frank Andriat, Stéphanie Leclerc et Claudine Desmarteau

RIEN A DIRE ! Cette 14ème édition a été un succès ! Succès pour Frank Andriat qui remporte le Prix Enlivrez-vous en mai 2017 pour Un sale livre ! Succès grâce aux fabuleuses prestations des élèves ! Succès par la qualité des échanges avec les auteurs ! Succès quand, une fois de plus,  la jeunesse honore le rendez-vous qu’on lui donne avec la littérature et la culture ! Bravo et surtout merci à tous ! Sans vous tous, impossible de nous enlivrer en mai ! Pour prolonger le plaisir, découvrez ci-dessous les argumentations coups de coeur primées. Et ne manquez pas de revenir sur le blog pour revivre prochainement les temps forts en photos et en vidéos !

Kelana S.-M., 2nde C6, Lycée Charlemagne de Thionville

Le terrorisme, Daesch, qui n’a jamais entendu ces mots aux infos, accompagnés d’images de personnes blessés autant psychologiquement que physiquement ?

Mais nous parle-t-on d’espoir, d’intégration, de persévérance, de la part de ces personnes qui, persécutées dans leur pays, sont obligées de le fuir, d’abandonner leurs viosins, leurs amis, parfois même leur famille ?

L’auteur d’Un sale livre rend ce sujet accessible, réel. Tous ces amalgames que nous faisons sont brisés à grands coups de réalité.

C’est ce que j’aime dans ce livre, cette leçon sur la société et sur nous, cette remise en question, ce changement…

Ce livre nous sert le monde actuel avec tristesse, réalisme, mais aussi beauté et espoir.

 

Inès C., 3e, Collège Marie Curie de Fontoy

Lire la suite

Commentaires

La lecture, un besoin humain !

Au bout de 13 ans, le plaisir ne s’étiole pas ! Bien au contraire ! Cette édition 2016 se clôt et nous gardons dans nos têtes de merveilleuses images alors que résonnent encore dans nos oreilles ces voix d’adolescents, émues, émouvantes, graves, drôles, fortes, fières. Mille mercis aux élèves qui nous ont offert des prestations de grande qualité, à leurs professeurs qui ont su les motiver et leur donner le courage de monter sur la scène magique du Théâtre en Bois. Et mille mercis aux auteurs, Chloé Cattelain, Caroline Solé et Sylvain Levey, pour leurs romans qui nous ont transportés durant 8 mois, pour leur adhésion à ce projet, pour leur sympathie et pour ces riches moments de partage. Une pensée à Cécile Chartre et Clémentine Beauvais, qui malheureusement n’ont pu être présentes.

Faire un petit pas de côté, ouvrir les yeux sur le monde réel, s’intéresser à l’autre, toutes ces invitations contenues dans la sélection et lancées à nouveau par les auteurs au cours des échanges ont bien été entendues par les lecteurs qui, par leurs votes, ont témoigné de leur intérêt pour des textes exigeants. Des résultats très serrés donc, et un suspense qui s’est achevé ce 24 mai à 14h par la remise à Caroline Solé du Prix Enlivrez-vous en mai  2016 pour son premier roman, « La pyramide des besoins humains ». Toutes nos félicitations, nous attendons tous avec impatience votre prochain livre !

Les élèves ont également eu droit aux honneurs du jury ! Ont été récompensées les meilleures argumentations, que nous vous invitons à découvrir ci-dessous…

A venir également prochainement photos et vidéos des rencontres !

Vos coups de cœur, autour de La pyramide des besoins humains, de Caroline Solé …

Lire la suite

Commentaires

Vos plus beaux coups de cœur …

Le choix n’a pas été simple pour les membres du jury ! Après plusieurs heures de lecture et relecture, c’est finalement ces textes que nous avons choisi de vous faire partager. Leurs auteurs seront récompensés mardi 12 mai après-midi, lors de l’annonce du Prix « Enlivrez-vous en mai ».

Autour du roman Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon, d’Hervé Giraud

Lire la suite

Commentaires

Les coups de coeur de deux élèves du lycée Hélène Boucher

Pour La guerre de Catherine :

J’ai aimé ce livre pour différentes raisons. La première est que j’ai aimé le thème du livre parce que cela me touche de savoir ce qu’il se passait pour les personnes juives à cette époque et cela me fait réfléchir sur les raisons pour lesquelles cela a pu arriver. La seconde est que j’ai ressenti beaucoup d’émotion en le lisant grâce à la finesse que l’auteur a utilisée pour raconter certains événements. Par exemple, lorsque Catherine se trouve dans la chambre noire avec Etienne, chaque geste est décrit si précisément que je n’ai eu aucun mal à imaginer la scène. La troisième est que chaque personnage est « vivant », on peut les rencontrer dans la vraie vie ainsi le père Lucas, qui a un air rustre mais qui est très câlin au fond. Après un début lent et difficile à lire, je ne voulais pas continuer mais heureusement je me suis accrochée, j’ai fini le livre… j’aurais raté une histoire de vie, d’espoir et de rêves.

Alexandra H.

Pour Peur express :

Si Peur express est mon coup de coeur, c’est parce qu’il a su associer le fantastique, le policier et l’horreur. L’auteur a réussi à mettre en place une histoire, une ambiance et de nombreux personnages sans délaisser les attentes du lecteur. Une fois dans l’action, le suspense ne nous lâche plus. De plus, les six adolescents sont si différents qu’il est facile de s’identifier à l’un d’eux. Une dose de psychologie s’immisce entre les lignes et nous permet d’observer le passage d’un adolescent « normal » à la folie. La fin ainsi que chaque moment du livre sont inattendus, ils nous maintiennent littéralement accrochés. Jamais aucun passage n’est répétitif, lent ou ennuyeux. Toutes ces sensations m’ont captivé et m’ont fait aimer ce livre. Un grand bravo à Jo Witek !

MichelL.

Commentaires

Premières impressions

« 20 mai 2011, ENLIVREZ-VOUS EN MAI !

Sans vous mentir, j’étais vraiment intriguée en ce qui concerne ce concours. D’habitude je ne participe pas à ce genre de concours. Beaucoup de personnes ont certains préjugés sur les bandes dessinées qui sont plus souvent destinées à un public enfantin, voilà pourquoi je ne lis pas beaucoup de BD. Mais quand Mme GUELEN est venue nous parler de ce concours, j’étais plutôt intriguée et petit à petit intéressée. J’ai découvert des histoires sombres et entraînantes adressées à un public plus âgé. J’ai dévoré toutes les BD, les unes après les autres.
J’appréhendais cette journée mais j’étais vraiment excitée de pouvoir poser les questions qui me trottaient dans la tête. Nous sommes arrivés au Beffroi de Thionville vers 8h20, nous avons attendu un peu dehors puis Mme GUELEN nous a fait entrer. On commence par les présentations : «  Qui est qui ? ». La rencontre commence  doucement, personne n’ose parler aux auteurs mais au bout de 10-15 minutes l’atmosphère se détend et les questions affluent. J’ai  pu, pour ma part discuter assez longuement avec Christian De Metter qui a dessiné la BD « Shutter Island », j’avais beaucoup de questions à lui poser car c’est ma BD préférée. C’est quelqu’un de très sympathique, avec une décontraction étonnante. Il nous a même dit : «  Vous voyez, nous sommes des humains, on a des jambes, une tête et nous sommes aussi passés par l’école, nous avons détesté nos cours et nos professeurs, alors il ne faut pas avoir peur de nous aborder ! ». D’après ce que j’ai compris il avait déjà en tête d’adapter une histoire comme « Shutter Island », dont la fin se retrouve complètement à l’opposé de ce que l’on pensait. Il a passé à peu près 9 mois à la dessiner, en même temps que  Martin Scorsese, qui, lui, avait décidé de réaliser le film. Il nous a parlé de ses projets, de ses BD et de ses difficultés à retranscrire les passages du livre dans sa BD.
Après avoir remercié M. De Metter et pris un croissant en main, je me suis dirigée vers Stefani Kampmann, une dessinatrice  allemande qui a dessiné « La Vague ». C’est vraiment quelqu’un de très abordable et gentille, malgré la différence de langue (elle ne parle pas du tout français). J’ai pu la questionner sur son choix du sujet, comment elle avait  adapté ce fait réel et grave. Son choix d’utiliser le noir et le blanc m’avait aussi intriguée mais elle m’a expliqué qu’elle voulait que ses lecteurs soient concentrés essentiellement sur l’histoire et pas seulement sur les couleurs car son public est jeune.
Cette heure a passé très vite mais j’ai pu rencontrer à la fin Pascal Bertho qui a rédigé le scénario de « Chéri Bibi ». Je trouvais vraiment l’histoire assez complexe  mais il nous a expliqué que l’idéal est d’enchaîner les BD sans faire de pause pour rester dans l’histoire et même les relire plusieurs fois.
9h30 : c’est déjà la fin de cette rencontre nous nous dirigeons vers la sortie pour revenir à la dure réalité du collège !
Je remercie vraiment les auteurs de m’avoir fait découvrir cet univers différent, de m’avoir redonné goût aux lectures de BD, je ne regrette pas d’avoir participé à ce concours ! »

Solène RONDELLI, Collège Jean-Marie PELT, Hettange-Grande.

Commentaires

Coups de coeur édition 2009

Près de 300 bulletins de vote argumentés ont été remis par les élèves participant au Prix « Enlivrez-vous en mai 2009″ à leurs documentalistes. Après une première sélection, les membres du jury composé de documentalistes du bassin de Thionville-Hayange ont procédé à une lecture des bulletins nominés et ont voté pour les meilleures argumentations. Nous vous les faisons découvrir en avant-première, avant la nomination du Prix, qui aura lieu vendredi 15 mai à 14h, au Beffroi de Thionville.

La fille du papillon
Dans son journal intime, Solveig, seize ans, raconte sa découverte de l’amour avec celui qu’elle surnomme le « Monde », son amitié avec Manon et ses disputes avec son père.
C’est une adolescente un peu capricieuse. Elle va jusqu’à fuguer et se saouler mais retrouve un semblant de stabilité avec sa grand-mère.
Le récit est très fort en émotions, les moments de désespoir et de colère alternant avec la joie et le bonheur. Le texte est très dynamique grâce à son style d’écriture proche de l’oral par les transcriptions de SMS et les nombreux dialogues. Mais cependant il reste très poétique grâce aux nombreuses odes et jeux de mots.
C’est un joli roman, vif, frais, romantique, sentimental et très réaliste aussi.
C’est un très beau reflet de l’adolescence amoureuse d’aujourd’hui.
Laetitia Caudy
Collège de Kédange sur Canner

Lire la suite

Commentaires

« Previous entries