Archive de : Activités pédagogiques

Lectures en répétition

Yann Farineau, comédien et metteur en scène du NEST CDN Thionville,  et les élèves du LP Maryse Bastié à Hayange  : Républicain Lorrain, 31 mars 2015

Commentaires

Répétition générale avant promenade scénique

Les élèves de 3B et 3D de Mmes Weill et Chevalier ont préparé sous la direction de Mme Karine Liviero, professeur de théâtre au lycée et directrice artistique de la Cie ArteMiss, une mise en scène d’extraits de « La guerre de Catherine » et de « Déclaration d’anniversaire ». Au cours de ce travail ils ont découvert des liens entre les deux romans, des messages forts qu’ils sont maintenant impatients de vous faire partager sur la scène du NEST !

Commentaires

Les 3ème B du lycée Vauban défendent leur coup de cœur

« Virginia, Manon, Adrien et Inès ont choisi de nous présenter le roman de Julia Billet sous la forme d’une émission littéraire qui s’est déroulée au CDI. Virginia et Manon se sont mises dans la peau de journalistes et Inès et Adrien dans celle d’invités voulant faire partager leur coup de cœur pour « La guerre de Catherine ».

Après un bref résumé, Adrien et Inès nous ont présenté tour à tour les différents personnages, en insistant sur ceux qui ont joué un rôle important dans l’histoire et donc dans la vie de Catherine : Alice, sa « petite sœur » de cœur, très réservée, timide ; Pingouin, un homme drôle, engagé, passionné de photographie ; Goéland, une femme protectrice et dévouée à la cause des enfants, Etienne, l’ami photographe que Catherine devra quitter, tout en gardant l’espoir de le retrouver à la fin de la guerre.

Virginia et Manon ont ensuite questionné leurs invités sur la Maison de Sèvres. Créée en 1941 par Goéland, cette maison avait  pour but d’accueillir des enfants traumatisés et qui avaient vécu des horreurs, de les protéger, de leur donner de l’amour, et de les instruire. Goéland s’en occupera jusqu’en 1970, et la maison fermera en 2009.

A la question « Pourquoi Julia Billet a-t-elle écrit ce roman ? », Adrien et Inès répondront sans hésiter que ce roman est un hommage – témoignage. Hommage à la mère de l’auteur, qui fut l’une des enfants cachés, et témoignage de ce que vivaient les enfants pendant la Seconde guerre mondiale. Pour illustrer son propos, Adrien lira l’extrait où les enfants juifs apprennent qu’ils vont devoir changer leur identité.

Quant au titre du roman, Inès soulignera qu’il évoque à la fois la Seconde guerre mondiale, mais aussi la guerre personnelle de Catherine, sa lutte pour survivre et témoigner, grâce à la photographie, symbole de son engagement.

Les invités concluront ainsi l’émission : « La guerre de Catherine » est un très beau roman, qui démontre également la place importance des auteurs de littérature jeunesse dans le devoir de mémoire. »

Les élèves de 3B

Commentaires

Bédéphiles à Cattenom…

Dans le cadre d’Enlivrez-vous en mai, les élèves de la classe de 3e3 du collège Charles Péguy (Cattenom) se sont lancés dans l’adaptation en bande dessinée d’un passage de chaque roman de la sélection. 

Ce projet s’est réalisé dans le cadre du cours de lettres avec l’aide de deux partenaires extérieurs : la médiathèque de Cattenom et Grégory Lê, jeune auteur illustrateur de bande dessinée.

Après avoir lu les ouvrages de la sélection, les élèves ont découvert l’historique de la bande dessinée et assisté à deux cours théoriques sur le vocabulaire et les techniques propres à la BD. Puis pendant dix séances, chaque groupe a réalisé deux planches au format raisin (50×65 cm) présentant un passage librement sélectionné dans l’ouvrage qu’ils ont plébiscité.

Le résultat sera présenté au beffroi de Thionville lors de la manifestation du 28 mai. 

Commentaires

Ça tourne à Cattenom

Dans le cadre du prix littéraire Enlivrez-vous en mai, les élèves de la classe de 3e1 ont réalisé des courts métrages autour des oeuvres sélectionnées.

Plusieurs heures ont été consacrées à la réalisation de ce projet, encadré par M. Taccardi, professeur d’arts plastiques et M. Sozanski, professeur documentaliste : - dans un premier temps, les élèves ont lu l’ouvrage sur lequel ils ont décidé de travailler - ils ont ensuite élaboré un synopsis présentant leur réinterprétation de l’histoire lue ; ainsi certains élèves sont restés trés proches du texte original tandis que d’autres l’ont extrapôlé - la troisième étape fut la réalisation d’un storyboard par court métrage, sensé guider la réalisation filmique des élèves (voir document word ci-dessous)

Variations autour de La grande mome.doc

- plusieurs heures ont été consacrées à l’apprentissage des méthodes propres à la réalisation cinématographique. Miguel De Sousa, caméraman à la télévision locale, a présenté aux élèves les techniques de maniements de la caméra ainsi que les procédés du montage - une dizaine d’heures fut consacrée au tournage des cinq courts métrages, qui seront très prochaînement mis en ligne sur cette page web

DSC00644.JPG

- la dernière étape est celle du montage, en cours actuellement.

Commentaires

Espaces de rencontres

Les 13 élèves de 3ème du Club architecture du collège François Truffaut d’Hettange-Grande, encadrés par leur professeur d’arts plastiques Mme Donati et conseillés par une architecte du CAUE,  s’activent à l’agencement du lieu d’accueil de la manifestation « Enlivrez-vous en mai ». Sans trop en dire sur leur travail, afin de ménager l’effet de surprise, ils nous dévoilent toutefois que la salle des Capitulaires du Beffroi sera organisée en 6 pôles, les uns pouvant accueillir auteurs et élèves, les autres recréant les univers des romans ou les sentiments suscités à la lecture. Le 31 mars, ils se rendront une nouvelle fois au Beffroi afin de régler les dernières questions techniques…

Salle des Capitulaires (Beffroi de Thionville)    Atelier architecture (Clg F.Truffaut)    Atelier architecture (Clg F.Truffaut)

Commentaires

Goûter littéraire à la cité scolaire Charlemagne : les élèves se sont « enlivrés », mais n’ont pas « bullé »

Le jeudi 03 avril, des élèves de troisième et de seconde de la cité scolaire Charlemagne, invités par les professeurs documentalistes, se sont retrouvés au CDI pour échanger autour d’un goûter leurs impressions de lecture et leurs avis sur la sélection 2008 d’Enlivrez-vous en Mai.

Quelques coups de coeur :

Fée et Tendres Automates

Comme un monde de poésie, qui nous entraîne loin de la mélancolie, cette bande dessinée n’ est faite que pour émerveiller.

Personnellement, je me suis laissée emporter, par cet amour indéfini d’un automate pour cette fée. Tout pour plaire ! C’est la larme à l’oeil, que j’ai lu ce recueil de sentiments avec émerveillement; Avec une amie, à l’entente du titre la bataille a commencé; nous voulions toutes deux commencer par cet ouvrage plein de beauté.

Je m’arrête là, mais je ne tarderai pas à revenir sur le blog, pour continuer l’éloge de cette oeuvre.

Anaelle O. Lycée Charlemagne 2nde3

Lire la suite

Commentaires

Sage décision

Comme nous vous l’annoncions le 14 janvier, la page blanche de Kamila nous a beaucoup inspirées. Voici nos premiers écrits… 

 (Je n’avais pas lu Kamila avant d’écrire ce texte)

Il a le regard vide d’expression, peut-être qu’il repense à son passé, sa vie de musicien, ses chansons, Kamila…

Depuis quelques temps, il déprime. Il n’a même plus la force de s’habiller, de se raser…
Lorsqu’il marche, il est recroquevillé. Son corps ne suit plus, il a beaucoup maigri.
C’était bien il y a cinq ans, lorsqu’il remplissait les salles de concert, qu’il était amoureux de Kamila et que c’était réciproque. Et puis la drogue est arrivée . Il est devenu de plus en plus accro, c’était le début de la descente aux enfers…
Kamila, elle n’était pas accro à la drogue mais à autre chose. Il aurait pu s’en rendre compte, mais non. La drogue, il ne pensait qu’à ça. Et puis elle est partie.

Marre de tout, il veut en finir et se dirige vers la salle de bain.

Lire la suite

Commentaires

La Larme d’une Fée

Fée déchue,
Fée perdue
Au milieu des hommes,
Enfermée dans un album
Que personne ne rouvrira
A qui personne ne pensera.

Sortie de son placard
Au milieu du brouillard,
On la dira magique
D’une beauté magnifique.

Son teint blanc
Ne durera qu’un temps,
Les hommes la souilleront
Pute de grande maisons.
Objet de luxure,
Au fond du coeur une brûlure.

Elle ne peut pas pleurer
Car l’Oeil de Fée
Se doit d’être pur,
L’automate a pourtant l’oeil si dur.
Une larme sur sa joue,
Une automate humaine jusqu’au bout.

Les ailes brisées,
Trop souvent enfermées,
Elle l’appelle,
Celui qui la rendra éternelle
Et vivante dans son coeur
Malgré la douleur.

Clotilde M.

Comments (2)

Atelier d’écriture autour de Kamila

Lors de la présentation des ouvrages par notre documentaliste, cette page blanche dans l’oeuvre de « Kamila » a immédiatement attiré mon attention : une occasion pour faire écrire les élèves !

Nous nous sommes donc mis l’oeuvre « sous le coude » afin de travailler sur des hypothèses de lecture avec les élèves à partir de la couverture et des planches 3 à 6, dépourvues de texte.

Des élèves ont alors spontanément imaginé l’histoire de ce personnage, une autre a tout de suite pensé à la chanson… une belle invitation à l’imagination et à l’écriture ! 

Soyez patients, les productions seront bientôt en ligne !

Mme Strach, professeur de lettres

Commentaires

« Previous entries