Archives mensuelles : mai 2018

Le disque des élèves de CP « Fille ou Garçon »

IMG_8272 IMG_8275

Dans le cadre de l’atelier de lecture PEP, les élèves de CP ont pu bénéficié de l’intervention de TOM. Il a inventé la musique et les élèves ont inventé les paroles. Le thème était : ce qu’ils font dans la vie. Le rendu est super!

Mardi 30 Mai 2018, les enfants, ainsi que leurs parents, ont été invités à la BAM, dans un studio d’enregistrement afin qu’on leur remette leur CD.

Ils étaient très fiers de leur travail et nous leur disons à tous un grand BRAVO!

Stéphanie SERENNE

 

Se mettre (et se remettre) à la langue de Goethe (article EST REPUBLICAIN)

allemand josiane

Guten Tag ! » Les enfants ont le sourire. Ils ne sont pas complètement rassurés de se retrouver face à un public, mais fiers de montrer tout ce qu’ils ont appris en allemand. Chants, comptines… Ils se présentent, égrènent chiffres et couleurs…

Depuis fin 2017-début 2018, la cinquantaine d’élèves des deux classes de grande section de la maternelle du groupement scolaire L’école de la Seille découvre l’allemand. « Les enfants intègrent vite. Désormais, nous faisons par exemple tout le rituel du matin en allemand », indiquent les enseignantes, Josiane Chaudeur et Estelle Escapa. Se remettre à la langue de Goethe était moins évident pour elles, qui ne la pratiquaient plus depuis longtemps. « Heureusement, nous avons eu des stages. »

Dans la salle d’activités de la maternelle, face aux élèves, quelques adultes ont pris place. Ce jour-là, très officiellement et à la faveur de la semaine Metz est wunderbar, des représentants de la Ville, de l’Université de Lorraine et de l’Éducation nationale se sont donné rendez-vous pour officialiser un grand projet commun de développement de l’enseignement de l’allemand à Metz. Notamment chez les plus jeunes.

Allemand approfondi et… passionnel

Deux écoles messines sont d’ores et déjà biculturelles : l’élémentaire Gaston-Hoffmann et la maternelle Saint-Maximin. À la rentrée de septembre, leurs camarades de CP de L’école de la Seille (qui fait partie du Réseau d’éducation prioritaire), entreront dans ce dispositif d’enseignement approfondi de l’allemand. Quant à leurs cadets de la maternelle, des étudiants en cursus franco-allemand de l’Université de Lorraine leur proposeront des actions dites de « sensibilisation passionnelle » à l’allemand.

Une dizaine d’autres classes des établissements messins seront elles aussi concernées : à Clair-Matin (Bellecroix), Les Chardonnerets (Metz-Nord), Les Peupliers et Symphonie (Metz-Est), Chemin des Plantes (Metz-Sud) et Jean-Morette (quartier Sainte-Thérèse). Soit plus de 250 élèves. L’objectif étant, au fil des ans, de déployer le dispositif dans les autres écoles de la ville.

« Une vraie chance »

« Il est important de se former aux langues étrangères dès la maternelle. C’est à ces âges-là que les apprentissages sont les plus faciles », assure Antoine Chaleix, Inspecteur d’académie. « Maîtriser l’allemand, surtout dans notre région, est une vraie chance. Un sésame qui pourra ouvrir à ces élèves de nombreuses portes », ajoute Patrick Barthel, directeur du Centre franco-allemand de Lorraine. « L’éducation est une priorité au sein de l’équipe municipale. Ainsi, nous souhaitons offrir encore davantage de matière aux enfants pour qu’ils puissent grandir et s’épanouir », a indiqué Danielle Bori, adjointe en charge de l’éducation.

« Compter jusqu’à 10 ! »

Le spectacle est fini. Les discours aussi. Les enfants sont invités à un goûter. bien mérité. « C’était bien, souffle Esra. Moi, ce que je préfère, c’est chanter en allemand ».

Jordan, lui, aime bien « dire [son] âge dans une autre langue, c’est rigolo ».

Quant à Léa, Léana et Louna, elles « adorent compter jusqu’à 10 ! » Démonstration à l’appui. Elles concluent : « En fait, apprendre l’allemand, ce n’est pas trop difficile. » Wunderbar !

Certains de nos élèves rencontrent des difficultés dans l’apprentissage du français. Et nous avons remarqué que la découverte de l’allemand en a aidé quelques-uns à mieux s’approprier le français

Delphine Lebrun, directrice du groupe scolaire L’école de la Seille.

Sandra CRANÉ (EST REPUBLICAIN)