Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur et 1 invité en ligne.

Activité de réalisation de maquettes réelles (maquette non virtuelle !)

Pourquoi utiliser une maquette réelle ? (maquette non virtuelle)

A l'heure où les modeleurs numériques se démocratisent, il est encore utile de construire des maquettes réelles architecturales.

Ces maquettes sont réalisées pour de multiples raisons, et notamment lorsque la simulation numérique est trop complexe pour tester diverses configurations ou comportements (géométries, jeux de couleurs et de lumière, impressions ressenties, comportement en soufflerie ...)

Les maquettes réelles sont ainsi souvent utilisées à divers stades du projet architectural.

Prenons l'exemple du centre Pompidou Metz, dont la géométrie est relativement complexe.

La maquette ci dessous, hors toiture, permet de découvrir l'agencement des volumes principaux du musée.

 

source de la photo: http://architecturedz.bloguez.com/architecturedz/468030/Tout-les-details-du-centre-Pompidou-Metz-Plans-Fa-ades-perspectives-maquettes-

Les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines ont travaillé très tôt sur maquette réelle afin de sculpter les formes de la toiture, et se rendre compte de leur adaptation aux volumes des espaces abrités.

Source: http://www.flickr.com/photos/51366740@N07/5154597550/

Une première maquette a été réalisée pour lancer la "proposition de départ", à partir de carton, de blocs de mousse et de tissus.

plusieurs autres maquettes plus précises ont ensuite été réalisées avec un grillage métallique, permettant de sculpter la forme de la couverture.

Troisième maquette d'étude du Centre Pompidou Metz, 2003

Carton, métal, échelle 1/200

Maquette d’étude suivant la phase concours. /// Photos © Metz Métropole / Shigeru Ban Architects Europe, Jean de Gastines Architectes et Philip Gumuchdjian.

source de la photo 

D'autres maquettes ont également été réalisées, notamment par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Batiment), pour tester le comportement du batiment en soufflerie, et analyser les zones de dépot de neige en cas de couplage neige-vent.

Pour en savoir plus voir les liens suivants:

Comment faire réaliser des maquettes réelles aux élèves ?

Dans le but de tester des configurations, la maquette d'expérimentation est un prolongement de l'esquisse 2d au crayon.

Elle permet de générer facilement des configurations en 3D en déplaçant des pièces dans l'espace.

L'école d'architecture de Grenoble met en ligne un document (enseignants, Patrice Doat & Pascal Rollet) présentant une activité de composition architecturale menant à la production de maquette réelle, en respectant divers cahiers des charges.

Un cours sur la thématique de la composition des structures est réalisé, et on demande aux élèves de produire des maquettes correspondant aux diverses configurations présentées dans le cours. (exemple ci dessous)

L'objectif de la maquette est de proposer des possibilités architecturales en 3D

Le document de cours présente un ou plusieurs principes constructifs qui seront imposée aux étudiants, et qu'on devvra retrouver dans la maquette proposée.

Voici quelques productions d'étudiants respectant le cahier des charges. Maquettes réalisées en carton plume.

Pour en savoir plus

Les documents ci dessus sont extraits des documents pédagogiques des enseignants. Il est maintenant temps d'aller voir la contextualisation pédagogique en école d'architecture.

L'intégralité de l'activité pédagogique est à lire ici sur le site de l'école d'architecture de Grenoble.