Skip to content

Accueil > La vie de l’établissement > Actions & Projets > Parcours > Sur la route du souvenir...

Sur la route du souvenir...

vendredi 25 mai 2018, par Miguel Dos Santos

"Le dormeur du val" et les dormants du mont...
Il y a ceux qui pleurent sur la mort et l’oubli et il y a ceux qui les combattent joyeusement pour faire connaître et aimer !
Cette année scolaire, les élèves de 3e3 et de 3e5 ont été mobilisés afin de suivre une formation accélérée (EPI) et montés au front en suivant "les routes du souvenir et de la mémoire locale de la Première Guerre Mondiale". C’est en effet à proximité de la vallée de la Meurthe et de la plaine de Lunéville que s’est tenue l’une des moins célèbres et pourtant importante bataille de la Grande Guerre. Oubliée, comme endormie... Nos petits soldats se sont donc chargés en cette année de commémoration de réveiller le souvenir de cette bataille des frontières (août-septembre 1914) dite, pour nos contrées, "bataille de la trouée de Charmes", du "Grand-couronné" ou encore des hauteurs du Léomont.

"Déjà, vous n’êtes plus qu’un mot d’or sur nos places"... Pas si sûr !
Effacée par la Marne, cette bataille des frontières a pourtant favorisé cette fameuse victoire, "sauvant" au passage Nancy et Lunéville. Mais à Lunéville, ce début de guerre fut désastreux et n’aura laissé que désolation : "Gerbéviller la martyre", les fermes et les villages détruits autour de Lunéville mais surtout un nombre considérable de morts et blessés (rapportées à leur durée, les batailles sur les frontières tuent plus qu’à... Verdun !).
Les élèves ont donc mené une réflexion avec leurs enseignants de Français et d’Histoire autour de la mémoire, du souvenir et de la commémoration (étude du livre et du film "Un long dimanche de fiançailles", visite de l’ensemble muséal du Friscati et du Léomont avec son musée, sa nécropole, sa chapelle et ses monuments avec l’aimable collaboration de l’association du Souvenir Français de Lunéville et du Friscati).

"Automne malade"... mais printemps radieux !
Ne se contentant pas de battre le pavé, nos valeureux fantassins de 3e3 et 3e5 ont ensuite exploité ces éléments et ont fait "revivre" le souvenir de ces soldats (recherches de témoignages, registres de matricule et de décès étudiés...) en réalisant des objets postiches leur ayant appartenu (carnets de route, cartes postales souvenir, lettres à des proches...).

JPEG - 20.9 ko
Carnets réalisés par Clara-Lucie-Ninon, Clea-Laura, Axel (3e3)
JPEG - 21.8 ko
Boites souvenirs de Johanna-Luna-Pauline, Josephine-Lucie-Tatiana (3e3)
JPEG - 17.7 ko
Cartes postales et carte de Lucas-Nathan-Theo
JPEG - 15.9 ko
Lettres et archives de Julien-Pierrick-Theo, Ilana-Lea-Wiame (3e5)
JPEG - 16.5 ko
Boites souvenirs Cassandre, Emma-Julie-Maelys
JPEG - 17.5 ko
Carnets Anaïs-Daisy, Quentin-Leny-Tristan

Ces routes du souvenir n’auraient pas été complètes si elles n’étaient pas bordées par un "walk of fame" original : certains élèves ont réalisé des courts-métrages avec leur professeur de Français en se basant sur quelques témoignages de soldats et de civils, reléguant le pauvre Stanley Kubrick au rang de petit réalisateur !

JPEG - 13.9 ko
Le soldat Johanna filmé par Pauline et Luna
JPEG - 17.8 ko
Lettre lue (fichier son) ainsi qu’un dossier réalisé par Gabin

Il va sans dire que la grande majorité de nos chers soldats se sont retrouvés médaillés en fin de combat pour leur investissement. Bravo à eux !