clgcdg_bdnsplick_087 clgcdg_bdnsplick_197 clgcdg_bdnsplick_120 clgcdg_bdnsplick_119 clgcdg_bdnsplick_121 clgcdg_bdnsplick_105 clgcdg_bdnsplick_077 clgcdg_bdnsplick_228 clgcdg_bdnsplick_188 clgcdg_bdnsplick_122 clgcdg_bdnsplick_204 clgcdg_bdnsplick_181 clgcdg_bdnsplick_151 clgcdg_bdnsplick_154 clgcdg_bdnsplick_145 clgcdg_bdnsplick_082 clgcdg_bdnsplick_227 clgcdg_bdnsplick_149 clgcdg_bdnsplick_210 clgcdg_bdnsplick_133 clgcdg_bdnsplick_168
clgcdg_bdnsplick_066 clgcdg_bdnsplick_065 clgcdg_bdnsplick_156 clgcdg_bdnsplick_176 clgcdg_bdnsplick_076 clgcdg_bdnsplick_064 clgcdg_bdnsplick_123 clgcdg_bdnsplick_180 clgcdg_bdnsplick_165 clgcdg_bdnsplick_067 clgcdg_bdnsplick_116 clgcdg_bdnsplick_099 clgcdg_bdnsplick_189 clgcdg_bdnsplick_074 clgcdg_bdnsplick_220 clgcdg_bdnsplick_131 clgcdg_bdnsplick_110 clgcdg_bdnsplick_171 clgcdg_bdnsplick_195 clgcdg_bdnsplick_090 clgcdg_bdnsplick_201
Collège Charles de Gaulle - 57 FAMECK
60, av. Jean Mermoz - 57290 FAMECK // tél : 03 87 17 95 43 - fax : 03 87 17 95 48
Accueil - Enseignement - Les bonnes pages...

METAMORPHOSE (SUITE)

Valentin sent qu’il lui pousse des ailes ...
Publié le mardi 23 juin 2009 -

Cet article a reçu 101 visites depuis sa mise en ligne.

Lors de mon réveil, je me suis retrouvé emprisonné dans une sphère dure et sombre.

"Où suis-je ? Suis-je en train de rêver ?"

Je frappai de toutes mes forces sur les parois qui finirent par céder, je me glissai hors de cette prison qui se révéla être un œuf. Sans trop m’attarder sur ce détail, je sautai devant le miroir et là je compris tout ou presque : j’étais affublé d’un paire d’ailes, de quatre pattes, d’une longue queue, mon dos était recouvert d’épines acérées et entièrement couvert d’écailles.

Lorsque je voulus crier de terreur, un léger rugissement sortit de ma gueule : "Un dragon ? Comment ai-je fait ?"

Je cours jusqu’à la cuisine et m’arrête sur le seuil de la porte, ma femme était en train de préparer le petit-déjeuner.

"Elle ne doit pas me voir comme ça ! Je dois quitter la maison "

Par chance la fenêtre était ouverte, je traversai discrètement l’appartement et sautai. C’est à ce moment que je me suis rappelé que nous habitions au quinzième étage, pris de panique j’essayai de déployer mes ailes, en vain, quand un rapace m’agrippa et me transporta dans son nid. D’instinct je me fis passer pour l’un de ses petits. Il me nourrit et m’apprit à voler. Plus tard tout les occupants du nid prirent leur envol, je volais derrière eux, j’étais bien, si bien que je ne pus retenir une gerbe de flamme qui calcina ma nouvelle famille.

"Je ne vais pas gaspiller la nourriture."

Je les recueille dans mes serres et continue mon vol vers une forêt.

Plus le temps passait et plus le monde me semblait petit. Je mis pied, enfin patte à terre et me délectai de ma chasse involontaire. Quand je relevai la tête, je m’aperçus que j’avais énormément grandi.

Après m’être débattu pendant des heures pour sortir de cet enchevêtrement de branches, je repris mon envol, quand des coups de feu me surprirent : des chasseurs m’avaient pris pour cible et je devais fuir au plus vite. En trois battement des mes puissantes ailes je n’entendis plus rien et je décidai de faire une pause pour boire.

Quand je penchai la tête, je remarquai une traînée de sang dans l’eau, j’inspectai les environs et m’aperçus que j’avais plusieurs balles dans la patte arrière pourtant je ne sentais aucune douleur.

Je pris quand même la décision d’aller me reposer dans une grotte. Je me réfugiai au plus profond pour que personne ne puisse me retrouver, j’allumai un feu pour me réchauffer avec mon souffle ardent et finis par m’endormir … pour me réveiller dans mon lit à côté de ma femme.

Il était 2H30 du matin, tout cela n’avait été qu’un rêve.

Valentin Z. 4e E



Retour en haut de page Retour en haut de page
Plan du site Rédacteur, pour Se connecter
C'est quoi SPIP ? SPIP 3.2.3 [24211] - Squelette de base SPIP-Epona, sous licence : GPL, modifié pour 0573269U par : GF
Collège Charles de Gaulle - 60, av. Jean Mermoz - 57290 FAMECK // tél : 03 87 17 95 43 - fax : 03 87 17 95 48