Le cimetière américain de Thiaucourt - Régniéville, par l’école de Maxey-sur-Vaise.

mardi 16 juin 2015
par  Frédéric Vast
popularité : 38%

« The Saint Mihiel American Cemetery and Memorial » se trouve dans le Saillant de Saint-Mihiel, à Thiaucourt. C’est Thomas Harlan Ellet, un new-yorkais, qui en a conçu l’architecture. Il couvre 16 hectares. Il fut inauguré le 30 mai 1937.
Parmi les vingt cimetières américains présents en Europe, celui de Thiaucourt est le troisième plus grand cimetière américain de la première guerre mondiale. 4153 soldats reposent dans ce cimetière, qui demeure un territoire américain (une enclave extraterritoriale).

Le mémorial

Le mémorial, situé au sud du cimetière, est composé d’un musée et d’une chapelle. Au centre se trouve une grande urne funéraire. Sur cette urne, est sculpté Pégase, le cheval ailé. Il symbolise l’envol de l’âme des soldats.

JPEG - 154.4 ko
JPEG - 58.6 ko

Le Musée

Le musée renferme une carte en marbre de couleur qui représente la bataille du Saillant de Saint -Mihiel qui s’est déroulée du 12 au 16 septembre 1918. Thiaucourt a été le premier village libéré par la première armée américaine dirigée par le Général Pershing.
Lors de cette bataille, 284 soldats ont été portés disparus. Leurs noms figurent sur deux plaques de marbre noir dans le musée du mémorial. Au fil du temps, des soldats ont été retrouvés : une rosette figure à côté de leur nom pour le signaler. A ce jour, dix soldats ont été retrouvés.

JPEG - 64.8 ko

Willig Carl est le dernier soldat identifié. Après la guerre, ses parents l’avaient cherché en vain. Ses restes ont finalement été retrouvés en 2012 et sont allés rejoindre ceux de ses parents aux États-Unis. C’est sa petite nièce qui a placé cette rosette à côté de son nom.

JPEG - 106.8 ko

La Chapelle

A l’intérieur de la chapelle, se trouve une mosaïque colorée et dorée représentant l’archange Saint Michel. Il range son épée pour signifier que la guerre est finie. Il y a un autre symbole de paix : une colombe avec un rameau d’olivier dans son bec.

JPEG - 168.2 ko

Sur le mur de droite, il y a un drapeau français en mosaïque entouré d’une couronne. Sur le mur de gauche, il y a l’emblème des États d’Amérique. Sur le mur, il y a 48 étoiles qui représentaient les 48 états américains. Aujourd’hui, il y en a 50.

JPEG - 83.7 ko
JPEG - 85.4 ko

Au-dessus de la porte de la chapelle, sculpté sur le mur, il y a un aigle qui tient des flèches entre ses serres. Il regarde vers la pointe de la flèche : cela signifie que les États-Unis d’Amérique sont en guerre.

JPEG - 24.6 ko

Dans la chapelle, l’aigle de bronze fixé sur les prie-Dieu regarde vers l’empennage : les États-Unis sont en paix.

JPEG - 34.4 ko
JPEG - 21.1 ko

Les Croix

4 153 soldats sont inhumés dans ce cimetière. La tombe de chaque soldat est
surmontée d’une croix en marbre blanc : une croix latine ou une étoile de David suivant sa religion. Sur chacune d’elles sont écrits le prénom, le nom de famille,le Régiment ou la Division, la date du décès et l’état d’Amérique où le soldat est né. 15 femmes, dont 13 infirmières, reposent aux côtés des soldats.

JPEG - 171.1 ko
JPEG - 29.3 ko

117 corps n’ont pas pu être identifiés. Ainsi, sur ces croix, figure en anglais la mention « Seulement connu de Dieu » (« Known but to God »)

JPEG - 14.4 ko
Étoile de David.
JPEG - 51.9 ko

Certaines familles américaines continuent de fleurir ou d’entretenir les tombes de leurs parents, 90 ans après leur disparition. (Par respect pour les familles, le nom de la personne a été effacé dans cette article.)

La Médaille d’Honneur

La médaille d’honneur est décernée par le congrès américain à certains soldats pour les récompenser d’un acte de courage ou de bravoure exceptionnelle. Dans le cimetière, seul J. Hunter Wickersham a reçu cette médaille. Une petite étoile d’or ainsi que l’inscription « Medal of honor » au dessus de son nom, signale aux visiteurs qu’il a reçu la médaille d’honneur. Son nom est lui aussi écrit en feuille d’or sur sa croix.
Il a fait quelque chose d’extraordinaire :
il s’est sacrifié pour les soldats. Ce lieu-tenant avait lancé un assaut avec ses
soldats mais un grand nombre a été blessé. Il a lui-même reçu un éclat d’obus et son bras a été arraché mais il a ordonné que ses soldats soient soignés avant lui. Il a alors changé son fusil d’épaule et a continué à guider ses sol-dats malgré ses blessures.

JPEG - 29.2 ko

JPEG - 49.5 ko

La statue de l’aigle

Au centre du cimetière, un aigle surplombe la base de ce cadran solaire en pierre. « Le temps n’effacera pas la gloire de leurs actions » Général Pershing.

JPEG - 186.3 ko

La statue du soldat Walker Blaine Beale

Cette statue de pierre représente un soldat qui tient son casque et qui est surmonté d’un ange. Sur le socle est gravé : Il – Dort – Loin - Des – Siens – Dans – La - Douce -Terre -De – France. Elle a été offerte par la mère d’un soldat, Walker Blaine Beale, pour lui rendre hommage mais le général Pershing a refusé qu’elle soit placée sur sa tombe. Son fils fut alors enterré au plus près du drapeau américain. Malheureusement, quelques années plus tard le drapeau a changé de place.

JPEG - 27.9 ko

Réalisée par Paul Manship, elle a été exécutée à la demande de la mère d’un soldat américain, Walker Blaine Beale. Walker est né dans deux puissantes familles américaines. Son grand-père paternel était le général Edward Beale, une figure américaine importante au XIXème siècle, ami de Kit Carson, Buffalo Bill, du général Grant et d’Abraham Lincoln. Son père fut ambassadeur pour les États-Unis dans trois pays en même temps. Son grand-père maternel, James G. Blaine, était un sénateur américain, président de la Chambre des représentants américaine, Secrétaire d’État sous trois présidents . Il fut candidat républicain à la présidence des États-Unis en 1884.

JPEG - 141 ko

Photographies : A. Jacquemot et Wikimédia Commons.

Saint-Mihiel
American Cemetery
Thiaucourt-Régnéville
Ouvert tous les jours de 9h à 17h.
Entrée libre, visites guidées possibles
Tél. : 03 83 80 01 01
E-mail : saint-mihiel@abmc.gov
American Battle
Monuments Commission
68 rue du 19 janvier BP 50
92380 Garches
Tél. : 01 47 01 19 76 http://www.abmc.gov