La plupart des cartes postales anciennes ont été produites entre 1900 et 1930, âge d'or de la carte ancienne.

• Le dos de la carte : Un arrêté du 18 novembre 1903 autorise l'adresse sur la partie droite et la correspondance à gauche. Donc si le dos de la carte n'est pas divisé nous sommes en présence d'une carte éditée avant décembre 1903, s'il est divisé en deux parties, la carte est postérieure à décembre 1903.

•La place de l'illustration :
Il y a eu très peu de cartes illustrées avant 1897.

Au départ l'image n'occupe qu'une infime partie de la carte (1900). On écrit le texte directement à côté de l'image,  sur le recto. Avec le temps l'image va prendre possession de toute la place, pour ne garder qu'une toute petite marge sur le pourtour (1903-1904).

Après 1904, il faut écrire au dos : la photo est en pleine page et n'évoluera pratiquement pas durant 20 ou 30 ans.

La production française durant ces années se compte en dizaines et même en centaines de millions de cartes par an.

Rares avant la guerre. Conduite à l'extérieur et non à l'intérieur.

Présents systématiquement dans les villages occupés par les allemands
Très rarement dans les villages meusien avant guerre.
Plus fréquents après 1920.

J'utilise les outils numériques à ma disposition pour situer une photographie.

La photographie n'offre pas d'autre indice que son titre pour savoir qu'elle a été prise ici.
Le plan est trop serré.

Destruction des halles de Commercy pour faire un parking.
Destruction d'usines suite à la disparition des activités.
Destruction d'ouvrages militaires pour agrandir la ville (remparts)

"La cimenterie"
"La scierie"
"Le moulin"
etc.

Boulangerie Petipin
Charcuterie Sanzo
La poste
Le familistère

Paysans aux champs.
Ouvriers à l'usine
Ouvriers dans les carrières.

Des meules de foin -> des paysans ?
Des barques -> activité de pêche
Un train -> transport de passagers ou de marchandises.
Un tas de bois -> ?
Un moulin -> meunerie
Matériel agricole
etc.

http://www.hervedavid.fr/francais/14-18/uniformes.htm

Probablement américain, pour ce qui concerne la Meuse.

Infanterie -> I
Artillerie -> A
Génie -> G
Chasseur -> Ch
Infanterie Coloniale -> IC ou IMA
Troupes d'afriques : zouaves, tirailleurs

Zouaves
Chasseurs

Grâce aux chevrons portés sur l'épaule gauche, on peut savoir si un soldat est expérimenté ou non.
Ces chevrons s'appellent des "briques". Un vieux soldat est un vieux "briscard".

Le premier chevron indique une année effective de présence dans la zone des armées, et chaque chevron supplémentaire une période de six mois de plus ( y compris le temps passé dans les hôpitaux de l'intérieur pour blessure de guerre, blessure en service commandé ou maladie ayant nécessité l'évacuation de la zone des armées)

Soit dans le titre de la carte, soit par une mention manuscrite, soit par la famille propriétaire de l'image il est parfois possible de nommer directement les soldats qui figurent sur les cartes postales.

Pour les soldats morts au combat, on peut retrouver quelques papiers militaires

Numéro de col + R (pour régiment) + initiale de l'arme (A pour artillerie, I pour infanterie, Ch pour chasseur, G pour Génie)

Boutique, commerce, usine,

La plupart des cartes postales anciennes ont été produites entre 1900 et 1930, âge d'or de la carte ancienne.

• Le dos de la carte : Un arrêté du 18 novembre 1903 autorise l'adresse sur la partie droite et la correspondance à gauche. Donc si le dos de la carte n'est pas divisé nous sommes en présence d'une carte éditée avant décembre 1903, s'il est divisé en deux parties, la carte est postérieure à décembre 1903.

•La place de l'illustration :
Il y a eu très peu de cartes illustrées avant 1897.

Au départ l'image n'occupe qu'une infime partie de la carte (1900). On écrit le texte directement à côté de l'image,  sur le recto. Avec le temps l'image va prendre possession de toute la place, pour ne garder qu'une toute petite marge sur le pourtour (1903-1904).

Après 1904, il faut écrire au dos : la photo est en pleine page et n'évoluera pratiquement pas durant 20 ou 30 ans.

La production française durant ces années se compte en dizaines et même en centaines de millions de cartes par an.

Rares avant la guerre. Conduite à l'extérieur et non à l'intérieur.

Présents systématiquement dans les villages occupés par les allemands
Très rarement dans les villages meusien avant guerre.
Plus fréquents après 1920.