Vous êtes ici : Accueil > Elève allophone (EANA) > La scolarisation en maternelle

Articles

  • Livret d’accueil maternelle - Juillet 2014

    Un livret pour l’accueil et la scolarisation des enfants allophones en maternelle a été élaboré par le groupe de travail maternelle 54 en collaboration avec le CASNAV-CAREP de Nancy-Metz.
    Cet outil organisé en quatre fiches propose des pistes pédagogiques, une sélection de ressources en ligne et en prêt au CASNAV-CAREP. Il est accompagné d’un livret de présentation de l’école personnalisable et traduit en plusieurs langues afin de faciliter la communication avec les familles.
    Découvrir le (...)

  • Besoins langagiers - Mai 2013

    Par Catherine Colnot, anciennement formatrice au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz Besoins langagiers communicatifs
    Acquérir la langue de communication pour : identifier et nommer les objets, lieux et personnes qui l’entourent, identifier et mettre en mots des actions, des activités courantes... ; dialoguer avec quelqu’un ; acquérir la maîtrise en langue française des actes de langage fondamentaux.
    Supports utilisables : les activités et situations habituelles de la classe ; les méthodes de français (...)

  • Spécificités de l’apprentissage de la langue orale chez les enfants allophones scolarisés à l’école maternelle - Avril 2014

    Intervention de Catherine Colnot, stage « Construire des outils de langue orale en maternelle », mai 2008. Synthèse réalisée par Marianne Drusch, maître formateur à l’IUFM de Lorraine.
    ► La scolarisation d’enfants non francophones à l’école maternelle met en lumière les difficultés liées : à l’apprentissage du français oral ; aux processus d’acquisition langagière ; à l’apprentissage des outils de la langue ; à l’entrée dans les situations scolaires ; à la différenciation pédagogique et (...)

  • Public concerné par l’apprentissage de la langue française - Avril 2014

    Par Catherine Colnot, anciennement formatrice au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz
    - Les enfants allophones nouvellement arrivé (EANA), dans le cadre du regroupement familial ou d’une demande d’asile.
    - Les enfants de familles issues de pays frontaliers ou étrangères résidentes en France et scolarisant leurs enfants à l’école maternelle française : c’est le cas des familles germanophones ou lusophones par exemple, aux frontières allemandes ou luxembourgeoises. Les situations linguistiques familiales (...)

  • Langue de communication, langue de scolarisation - Avril 2014

    Par Catherine Colnot, anciennement formatrice au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz
    Entrer dans la langue de communication constitue une première étape indispensable dans l’apprentissage du français mais elle est à dépasser rapidement pour faire travailler les enfants non francophones sur une langue plus diversifiée dans ses formes et ses emplois, nécessaire à la scolarisation et aux apprentissages.
    La langue de communication
    C’est la langue utilitaire qui permet de « se débrouiller » dans les situations (...)

  • Organisation pédagogique d’ateliers de structuration de la langue orale pour enfants allophones - Avril 2014

    Par Catherine Colnot, anciennement formatrice au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz
    C’est au gré des interactions langagières entre enfants et avec les adultes que les allophones se constituent peu à peu un réservoir langagier, pas seulement lexical mais aussi constitué de morceaux d’histoires, de bouts de poèmes et comptines, de formules entendues ici ou là, de mots d’enfants, de slogans publicitaires, de mots familiers, de vocabulaire technique et d’usage... Ce bain de langage permet d’emmagasiner des (...)

  • Accueil d’un ou deux enfants allophones isolés dans une école maternelle - Avril 2014

    Par Catherine Colnot, anciennement formatrice au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz
    Modalités d’accueil
    L’organisation d’un apprentissage de la langue française au sein d’un petit groupe homogène constitué d’enfants allophones n’est alors pas possible.
    Cependant, si dans les pratiques de classe sont organisés des ateliers langage avec tous les enfants, l’enfant allophone s’y intègrera tout naturellement. On peut supposer qu’entouré exclusivement d’enfants francophones, il fera des progrès rapides dans (...)