Vous êtes ici : Accueil > Outils pour la classe > Education physique et sportive > Exemples d’APSA
Publié : 29 mai 2015

Exemples d’APSA

Par Catherine Heissat-Atamaniuk, professeur d’EPS au collège Guynemer de Nancy (mai 2015)

► Echauffement :

C’est un moment privilégié pour permettre à ces élèves d’acquérir le vocabulaire du corps humain et les verbes d’action. Si l’on peut travailler sur un échauffement traditionnel en proposant des fiches d’exercices, les jeux où les mots sont répétés plusieurs fois permettront une assimilation plus rapide.

- Fiche n°04 : positions et déplacements
- Fiche n°05 : jeux (exemples)

Natation :

- Fiche n° 07 : Aller à la piscine, c’est exiger qu’ils viennent avec leurs affaires
- Fiche n° 08 : Règlement de la piscine
- Fiche n° 09  : Matériel et Fiche n° 10 : Matériel

La piscine n’est pas un endroit propice pour se faire entendre et comprendre. Les démonstrations ont leurs limites surtout si l’on travaille dans un couloir central. Les imagiers où l’on détaille la situation pédagogique sont de ce fait une aide précieuse :

- Fiche n° 11 : Flottaison
- Fiche n° 12 : Battements de jambes sur le ventre et sur le dos
- Fiche n° 13 : Battements de jambes sur le ventre + expiration dans l’eau
- Fiche n° 14 : Battements de jambes sur le dos + bras
- Fiche n° 15 : Plongeon

Gymnastique et arts du cirque :

Les nombreuses consignes et ateliers obligent souvent à travailler avec des fiches. Pour chaque atelier une fiche* est proposée (fiche 16).

Conseils pour l’élaboration de fiches :
- Associer l’image + le nom ou l’action
- Les consignes sont courtes et/ou l’élément clé doit être mis en valeur

Le site : EPS sport figurines permettra de créer vos outils : http://eps.roudneff.com/eps/
Pour les évaluations et afin de faciliter la mémorisation, je propose aussi un imagier (fiche 17). Si je dois utiliser un code de pointage (fiche 18), je le couple avec un document plus aéré où ne figurent que les éléments clés (fiche 19).

Juger quand on ne maîtrise pas les critères de réussite n’est pas aisé. J’utilise une grille avec des smileys qui correspondent à quatre niveaux : Réussi, presque réussi, non réussi, non tenté (fiche 20). Pour les plus à l’aise en arts du cirque, je leur demande à l’oral ou à l’écrit de dire ce qu’ils ont aimé. La critique devra être positive et constructive : demander ce qu’ils ont apprécié et proposer un axe d’amélioration ou des conseils.

Pour contrôler les connaissances, on peut leur demander de dessiner les éléments.

Exemples :

- Fiche n° 16 : Diabolo niveau débutant
- Fiche n° 17 : Gym poutre Imposé N1
- Fiche n° 18 : Evaluation gymnastique 6e code de pointage sol
- Fiche n° 19 : Evaluation gymnastique 6e semi-imposé en sol
- Fiche n° 20 : Fiche de juge gymnastique

► Tennis de table :

- Fiche n° 21 : Connaître le vocabulaire de l’activité

- Fiche n° 22 : Comprendre le règlement  : Le tennis de table nécessite de connaître l’intégralité des règles pour jouer. Afin de faciliter leur apprentissage, je propose un règlement qui s’appuie sur des schémas pour leur permettre d’identifier plus facilement les fautes. Les situations ne seront pas toutes évoquées d’emblée et le tableau me permet de faire des retours sur ce qui n’a pas été acquis (fiche 16).

- Fiche n° 23 : Différencier la situation de match avec la situation de coopération  : si le tennis de table est un sport d’opposition, certaines situations nécessitent de jouer ensemble.

- Fiche n° 24 : Faire comprendre le principe de la montée-descente en TT : le déplacement lors des changements de table renvoie à plusieurs notions abstraites qu’il est indispensable de bien expliquer.

- Fiche n° 25 : Utiliser une fiche pour compter les points  : Les erreurs sur le score sont souvent source de conflit. Pour les aider, je leur demande de désigner le vainqueur de l’échange et d’utiliser une grille pour compter les points. Même si l’élève ne maîtrise pas encore la numération cela lui permet de ne pas se tromper.

- Fiche n° 26 : Différencier le coup droit du revers

► Boxe française  :

- Fiche n° 27  : Cette fiche a pour but de faire comprendre la nécessité de boxer en toute sécurité. Je leur demande d’indiquer par une flèche les cibles autorisées à la 1re séance (épaules et hanches) avec les poings afin de m’assurer qu’ils contrôlent la touche.

Course d’orientation dans les parcs publics :

Les élèves allophones ne savent pas toujours ce qu’est une carte. La véritable carte de C.O. est souvent trop compliquée pour ces élèves en raison des nombreuses indications dessinées et d’une légende utilisant un vocabulaire qu’ils ne maîtrisent pas. Il est préférable de simplifier la carte et d’utiliser des couleurs qui tranchent (fiche n° 28)

Exemple d’un début de cycle N1 :

Séance 0 :

- Fiche 29 : Cet exercice a pour but d’établir la relation entre la carte et le terrain à partir d’un repère connu. Je dispose 12 (ou 16) plots de même couleur et un plot rouge pour matérialiser le départ. Sur une feuille, les plots sont représentés par une croix. Il s’agit d’aller chercher le code indiqué sur les balises dans l’ordre défini (j’en choisi 3 ou 4 par carte). On peut complexifier l’exercice en demandant aux élèves de le faire en mémo (possibilité de revenir au départ regarder la carte) et en plaçant les cartes bien orientées à différents endroits afin qu’ils comprennent que la carte doit toujours rester orientée de la même façon quel que soit l’endroit où ils se trouvent.

Séance 1 :

- Fiche 30 et fiche 31 : Faire le parallèle entre la carte et la vue aérienne (utiliser une photo de google maps) et faire découvrir la légende pour expliquer comment est construite une carte de CO.
- Fiche 32 : Découvrir le règlement de l’activité.
- Se déplacer ensemble dans le parc afin de s’approprier les lieux. Demander aux élèves de tracer le chemin emprunté.

Séance 2 :

- Demander de colorier la carte (ou une partie), de placer du mobilier urbain (banc, lampadaire, statue, grillage, monument, bâtiment …) pour faire découvrir la légende.
- J’utilise la carte simplifiée où des « blancs » sont à colorier.

Séance n° 3 :

- Fiche 33 : Les balises sont remplacées par des points remarquables sur la carte. On peut utiliser des photos prises dans le parc.
Objectif : associer la balise sur la carte avec le numéro de la photo. Suivant le niveau de l’élève, on utilisera la carte simplifiée ou la carte de CO.

Séance n°4 :

- Pour complexifier, on peut placer sur la carte des balises 1a et 1b (voire plus) et demander à l’élève de situer avec exactitude la photo.

Avant de laisser l’élève évoluer seul, je lui montre le point de rassemblement, je m’assure qu’il a bien compris l’heure de retour. Les premières balises sont dans un périmètre à vue. Quand cela est possible, je fais les deux premières balises avec l’élève. Il est préférable de proposer un parcours en étoile afin qu’il revienne régulièrement au point de départ. J’utilise les cartes simplifiées dans un premier temps, puis si l’élève se débrouille bien, je lui donne la carte de CO seule ou en plus.