Vous êtes ici : Accueil > Elève allophone (EANA) > Questions / réponses > Quelles sont les principales phases lors de l’acquisition d’une langue (...)
Publié : 22 juin 2014

Quelles sont les principales phases lors de l’acquisition d’une langue étrangère ?

Patrick Dugand, anciennement formateur au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz

Anderson distingue trois phases dans l’acquisition des connaissances ou des habiletés.

1. La phase cognitive

Durant cette phase, l’apprenant est engagé dans une activité mentale consciente afin de trouver un sens à la nouvelle langue. Il saisit les données. Cette activité peut être centrée sur différents aspects de la langue, selon le contexte (à l’extérieur de la classe), l’utilisation peut être orientée vers l’aspect fonctionnel de la langue. L’apprenant applique alors des stratégies d’apprentissage qui lui permettent de saisir le sens global de certains segments ou énoncés ritualisés et de les réutiliser sans en analyser exactement toutes les composantes. En classe, par contre, l’attention de l’apprenant peut être orienté par l’enseignant vers des aspects plus contraignants du code.

2. La phase associative

Au cours de cette seconde phase, l’apprenant est parvenu a suffisamment de familiarité. Il peut maintenant traiter les données et les emmagasiner de manière à être utilisées de façon procédurale.
Cette phase correspond à l’interlangue. L’interlangue se manifeste par des erreurs que l’apprenant corrige au fur et à mesure qu’il devient plus compétent et qu’il détecte les écarts entre sa langue et celle des locuteurs compétents . A ce stade, l’apprenant est capable, dans une certaine mesure d’utiliser la langue cible dans certaines situations de communication, mais il peut éprouver des difficultés à traiter des informations plus complexes, parce que toute son attention est occupée à maîtriser des éléments de base du code, ce qui ne lui permet pas de transformer de nouvelles informations en connaissances procédurales.

3. La phase de l’autonomisation

Durant cette troisième phase, l’apprenant est en mesure d’utiliser la langue sans prêter attention aux règles sous-jacentes, grammaticales ou autres qui la gouvernent. Sa compétence, en d’autres mots, se rapproche de celle du locuteur natif. A ce stade, l’apprenant concentre son attention sur l’utilisation fonctionnelle de la langue, que ce soit pour des raisons professionnelles, scolaires, sociales ou autres.