Vous êtes ici : Accueil > Outils pour la classe > Les difficultés d’apprentissage des élèves allophones selon leur langue (...) > Les difficultés spécifiques du français pour les élèves bosniaques
Publié : 11 mai 2014

Les difficultés spécifiques du français pour les élèves bosniaques

→ Par Delphine Telliez (RASED de Montbéliard)

Les documents joints, élaborés par Delphine Telliez (RASED de Montbéliard), s’inspirent du travail de Patrick DUGAND présenté sur le site du CASNAV­CAREP de Nancy­Metz. 
 La liste des spécificités propres au bosniaque repose sur des connaissances personnelles... en cours de construction. Il y aura donc des manques.
 La langue concernée ici, est habituellement appelée serbo­croate. Cependant, pour ne pas froisser les élèves, je parle toujours de langue bosniaque. J’insiste néanmoins sur le fait que « vu de l’extérieur », il y a peu de différences entre bosniaque, serbe et croate et que les spécificités ont été mises en avant après la guerre. Pour étayer ce propos, j’ai souvent recours à une comparaison français / « franc­comtois » du point de vue lexical ou articulatoire. J’évoque également la possibilité des deux alphabets, latin et cyrillique, pour le serbe. Certains enfants peuvent illustrer cette particularité car ils ont engagé au cours de leur scolarité en Bosnie l’apprentissage de l’écrit en cyrillique. 
 
 Remarque : L’écriture entre crochets correspond à une transcription proche du français, il ne s’agit pas de l’écriture phonétique (API).
 Les parties en italique correspondent au travail de P. Dugand.

Documents joints