Vous êtes ici : Accueil > Elève allophone (EANA) > La scolarisation en maternelle > Public concerné par l’apprentissage de la langue française
Publié : 14 avril 2014

Public concerné par l’apprentissage de la langue française

Par Catherine Colnot, anciennement formatrice au CASNAV-CAREP de Nancy-Metz

- Les enfants allophones nouvellement arrivé (EANA), dans le cadre du regroupement familial ou d’une demande d’asile.

- Les enfants de familles issues de pays frontaliers ou étrangères résidentes en France et scolarisant leurs enfants à l’école maternelle française : c’est le cas des familles germanophones ou lusophones par exemple, aux frontières allemandes ou luxembourgeoises. Les situations linguistiques familiales sont alors diversifiées : de la pratique exclusive de la langue d’origine au bilinguisme.

Ces enfants ne sont plus considérés comme primo arrivants ou nouveaux arrivants après deux ans de fréquentation de l’école française.

- Les enfants d’origine étrangère mais souvent nés en France dont la langue parlée dans la famille est exclusivement la langue d’origine : la plupart des familles turques sont dans ce cas.

- Les enfants adoptés provenant de pays non francophones, qui apprennent parallèlement la langue française dans leur milieu familial avec leurs parents adoptifs.

Dans tous les cas, il est toujours important au moment de l’inscription et de l’accueil de recueillir des informations sur le parcours scolaire antérieur éventuel des enfants et sur la ou les langues parlées dans la famille.