SVT Lorraine > Géologie Lorraine > Inversac du trou des Glanes >

Inversac du trou des Glanes : 3. Description

L'inversac du Trou Des Glanes à Moutrot (54) fonctionne comme celui de la Deuille de Crézilles (54) toute proche (voir fiche "Inversac de la Deuille de Crézilles" Crézilles 54) et celui du Trou du Chahalot (54) voisin, tantôt en perte, tantôt en résurgence de l'Aroffe (1)(2)(3)(4).

Le Trou des Glanes est ouvert dans les calcaires oolithiques du Bajocien supérieur (Fig. 2).

Fig. 2 : Formations encaissantes de l'inversac du Trou des Glanes (données chiffrées = âges en millions d'années - © BRGM).

Fig. 3 : Deux photographies du Trou des Glanes prises au même endroit à quelques jours d'intervalle : le 31 oct. 2012 (cliché du haut - fonctionnement en perte) et le 4 nov. 2012 (cliché du bas - fonctionnement en résurgence)

La doline creusée dans le calcaire bajocien jouxte un petit ruisseau, le Chahalot, qui lorsqu'il est en eau, se déverse dans la doline qui fonctionne alors en perte (Fig. 3). Le reste du temps, le Chahalot est à sec (Fig. 4).

Fig. 4 : Le lit du Chahalot (entre la deuille et La Bouvade) ; vue en étiage en octobre 2012

Lors de son fonctionnement en résurgence (fig.3 et 5), la deuille se remplit et déborde, l'eau s'évacue alors par le lit du Chahalot affluent en rive droite de La Bouvade toute proche.

Fig. 5 : Fonctionnement en résurgence de la deuille du Trou des Glanes en novembre 2012

La deuille fonctionne alors comme un puits artésien naturel qui évacuerait le trop plein du karst sous-jacent mis en pression. Des colorations (1) ont montré que l'eau qui s'échappe du Trou Des Glanes en résurgence provient des pertes de l'Aroffe à Gémonville (Voir la fiche "Pertes du haut Du Moche ou Pertes de L'Aroffe" à Gémonville 54) distantes de plus de 15 km (Fig. 6).

Fig. 6 : Localisation des principales pertes (M = Moche, HM = Haut du Moche, FSol = Fontaine des Soldats, FSou = Fond de la Souche) et résurgences de l'Aroffe

Un important réseau karstique relie ainsi le plateau lorrain à la vallée de la Moselle (1)(2)(3). L'Aroffe se perd entre Gémonville (54) et Harmonville (88) et l'eau perdue ressort 30 kilomètres plus loin à Pierre La Treiche (54) (source de la Rochotte) et à Bicqueley (54). Des exutoires intermédiaires évacuent le trop plein du karst lorsqu'il est sous pression (Deuille de Crézilles, Trou des Glanes et Trou du Chahalot à Moutrot).

Ce système karstique complexe est connu depuis plusieurs siècles (4)(5).

Des plongées ont été tentées par des spéléologues-plongeurs (6) dans le Trou des Glanes (puits émissif de 5m puis siphons aval et amont impénétrables, étroits et ensablés) et le Trou du Chahalot (puits émissif de 12 mètres qui donne sur une galerie basse dans laquelle coule un ruisseau souterrain limité à l'aval par un siphon à environ 10 mètres de la base du puits ; la plongée du siphon sur quelques mètres n'a pas permis de trouver la suite du réseau à cause d'une visibilité nulle).

La fiche "Tertres d'Autreville" (88) et celle à venir "Paléokarst sous alluvial" à Pierre La Treiche (54) décrivent aussi des phénomènes hydrogéologiques associés au même réseau karstique.

La fiche "Perte de Domèvre sur Durbion (88)" décrit un phénomène comparable de perte + exutoire de trop plein + résurgences, mais à une échelle plus modeste. 

Bibliographie:

(1) J. LE ROUX et J. SALADO (1980) Fonctionnement des aquifères calcaires lorrains déduits des expériences de traçages colorimétriques, Service Régional Aménagement Eaux de Lorraine, 177 pages.

(2) A. WEHRLI (1996) Les modalités de la circulation de l'eau dans le bassin-versant topographique et hydrogéologique de l'Aroffe, Mémoire de DEA, Université de Metz, Département de Géographie, 178 pages.

(3) P. GAMEZ, F. LETOUZE et M. SARY (1985) Le bassin karstique de l'Aroffe, SPELUNCA Mem., n°14, pages 78 à 79.

(4) A. KIENTZ (2010) Les deuilles en Pays de Colombey. Etudes Touloises n° 135, article 2.

Les Etudes Touloises sont une revue trimestrielle du Cercle d’Etudes Locales duToulois

(5) J. OBELLIANNE (1963) La commune de Gémonville et le problème des eaux de l'Aroffe, Bulletin de l'Académie Lorraine Des Sciences, Tome 3, n° 2 Novenbre 1963.

(6) D. JACQUEMIN (1997) Info Plongée, Inventaire des siphons de Lorraine et de Champagne-Ardennes, Bulletin de la Comission Plongées de La fédération française ed Spéléologie, n° 75, Février 1997, page 8.


Auteurs : Philippe MARTIN - Didier ZANY

Suite Retourner à l'accueil Géologie de la Lorraine Suite Suite de la fiche Moutrot (54) : 4. Activités réalisables

Contact : Roger CHALOT (Géologie) - Christophe MARCINIAK (Réalisation)