Consignes pédagogiques

Généralités

Ces recommandations sont destinées aux professeurs chargés des enseignements scientifiques dans les Lycées Professionnels, CFA, EREA et GRETA de l'académie de Nancy-Metz. Elles concernent tous les professeurs confrontés aux enseignements scientifiques, quel que soit leur statut.

Tout professeur nommé en enseignement général scientifique est amené à  enseigner les mathématiques et les sciences. En outre, le professeur, sur un poste spécifique, est parfois amené, par une compétence reconnue à  enseigner pour des besoins de service :
dans les sections industrielles:
l'électrotechnique, l'électronique, les essais et mesures..
dans les sections tertiaires: les mathématiques "appliquées" ou calculs commerciaux
dans les sections ETL: l'hygiène ou la biologie.
Il est primordial que la totalité des enseignements scientifiques soient dispensés par le même professeur dans une même classe. Il est indispensable que la totalité de cet enseignement soit confiée au même professeur dans une même division.


retour au sommaire

Horaires

Les horaires figurent dans les brochures officielles (reprenant les textes du Bulletin Officiel) ; ils sont consultables dans les établissements. on peut aussi se procurer les brochures dans les CDDP Centres Départementaux ou CRDP Centres Régionaux de Documentation Pédagogique).

Les heures d'enseignement scientifique doivent être harmonieusement réparties dans la semaine afin d'éviter les séquences de plus de deux heures consécutives dans une même journée pour la même discipline. Lorsque les classes sont dédoublées, il serait souhaitable que l'organisation de l'emploi du temps permette aux deux groupes d'une même division de se succéder dans une même demi-journée afin d'optimiser la gestion des mouvements d'élèves, de documents et surtout des matériels de laboratoire. Cette organisation a l'avantage de ne pas créer de déséquilibre entre deux groupes confrontés aux congés scolaires, jours fériés ou absence de l'enseignant. D'autres répartitions horaires peuvent s'organiser pour tenir compte des spécificités du Lycée, des contraintes de stages, séquences en entreprise par groupes ou gestion d'emploi du temps souple. Lorsqu'un enseignant est confronté à un regroupement de sections à faible effectif, et si les élèves des différentes spécialités partent en stage à des moments différents, il doit s'organiser, lorsqu'il n'est pas retenu par les visites en entreprise, pour traiter pendant cette période les enseignements spécifiques avec la division restante.


retour au sommaire

Emplois du temps

Les états de service (V.S) doivent faire apparaître la répartition des enseignements spécifiques et la nature des séquences (cours, PPCP, Travaux Dirigés, Travaux Pratiques, Labo, Aide individualisée)


retour au sommaire

Cahier de textes de la classe

Le cahier de textes est un document officiel conformément à la circulaire du 3 mai 1961. C'est un élément de liaison indispensable entre les enseignants d'une même classe. Il est nécessaire qu'il soit constamment tenu à jour dans toutes les matières. Il doit refléter le travail accompli par la classe d'une façon concise mais précise. Il est proscrit de mentionner seulement "Exercices... Correction" sans citer les thèmes abordés.
Dans le cahier de textes, il y a lieu de prévoir :
une rubrique Mathématiques comportant en haut de la première page l'horaire hebdomadaire dont bénéficie la division. Il n'est pas indispensable de séparer l'algèbre de la géométrie.
une rubrique Sciences comportant en haut de première page l'horaire hebdomadaire dispensé à la section. Cet enseignement étant modulaire, le cahier de textes devra faire apparaître clairement le début de chaque nouveau module abordé.
la rubrique PPCP commune à toute l'équipe pédagogique.

Tout enchaînement du type « préparation du contrôle ' Contrôle ' Correction du Contrôle » sur plusieurs séquences horaires voire sur plusieurs semaines est un gâchis de moyens d'enseignement ; il est à proscrire.
Dans la mesure du possible le professeur remplira lui-même le cahier de textes de la classe et le signera après chaque séquence. Le cahier de textes de la classe est un document administratif qui ne dispense pas le professeur de ses documents personnels.


retour au sommaire

Objectifs - Progression de travail

Il est indispensable d'élaborer pour chaque division et pour chacune des disciplines enseignées un programme de travail ciblé dans le temps.
L'enseignant établira ce canevas en termes d'objectifs à réaliser tenant compte :
des objectifs réglementaires
des possibilités dans une même séquence d'associer les Sciences-Physiques et les Mathématiques
du rythme de travail de l'année scolaire
du niveau des élèves
de la concertation pédagogique

Sauf cas exceptionnel (pour des raisons d'organisation dûment motivées et ayant eu l'aval du corps d'inspection), tout professeur de Maths-Sciences doit enseigner les deux matières dans une même classe. La bivalence de l'enseignant, sur laquelle s'appuient les programmes , donne en revanche toute latitude aux professeurs pour ne pas typer ni figer les matières Mathématiques et Sciences Physiques dans la grille d'emploi du temps. L'intitulé « Enseignement Scientifique » permet à l'enseignant de construire une progression en déclinant des séquences ayant du sens avec des leçons ou TD de Mathématiques, des leçons ou TP de Sciences mais surtout, autant que faire se peut, en construisant des séquences où les Mathématiques s'appuient sur un support Physique et vice-versa.
Il est important de rappeler que de nombreux montages de Mécanique ont leur place dans une leçon de Mathématiques sans nécessiter de salle spécialisée.
Ce canevas est un objectif qui devra être modulé au fur et à mesure de son avancement en tenant compte de l'évolution des paramètres (gestion de salles, stages, etc...). Il est rappelé que les TP se déclinent sur l'ensemble de la durée de formation et que tout argument visant à les regrouper en fin de formation serait une faute professionnelle.


retour au sommaire

Coordination des enseignants

Il convient d'établir une liaison étroite entre les enseignements scientifiques et toutes les autres disciplines en s'intégrant aux équipes pédagogiques. L'enseignement scientifique doit s'appuyer notamment sur les enseignements technologiques et professionnels, sur les stages en entreprise et impulser ou apporter sa quote-part dans la réalisation des projets pédagogiques. Ce travail en commun nécessite une connaissance de l'actualité, du monde de l'entreprise, des ateliers ou du bureau commercial afin d'en tirer profit lors des séquences d'enseignement et prendre pour support pédagogique des tâches effectivement réalisées ou réalisables par les élèves.


retour au sommaire

Conseils généraux pour la conduite de la classe

Toute séquence pédagogique doit être construite et conduite en respectant :
Vérification des pré acquis ou pré requis
Acquisition d'une nouvelle capacité à l'aide d'une séquence didactique faisant appel au seul raisonnement ou induite par un support technologique
Application immédiate
Évaluation des acquis

Que l'examen soit en contrôle ponctuel, en contrôle continu, ou en contrôle en cours de formation, le professeur devra avoir préalablement pris connaissance du référentiel d'évaluation afin d'identifier et de maîtriser les capacités entrant dans son objectif de formation.
Les contrôles sommatifs devront être exceptionnels et ne jamais dépasser une heure (sauf examen blanc). Il est préférable de pratiquer des évaluations plus fréquentes et de courte durée. La correction est un acte pédagogique qui, dans sa mise en oeuvre, doit privilégier une démarche formative.
Dans un cahier d'élève, un corrigé d'exercice est indissociable de l'énoncé.
Les travaux dirigés permettent aux élèves d'affronter les difficultés avec une aide différenciée pouvant venir de l'enseignant ou du groupe de travail. Lors de ces séances, faisant appel à des documents ou aux TICE, l'élève doit apprendre à accéder progressivement à l'autonomie. Ainsi le professeur doit être animateur, guide, avec des interventions ajustées aux besoins de l'élève ou du groupe. Ces séquences doivent être l'occasion d'apprendre à l'élève à s'organiser et à gérer le temps qui lui est imparti.

Aides pédagogiques
Le cours dicté est à proscrire.
Écrire sous la dictée et prendre des notes sont des apprentissages et un degré d'autonomie qui n'ont leur place qu'en bac professionnel. Dans tous les autres niveaux, la trace écrite sera limitée à l'essentiel et devra avoir son modèle sur un support copiable (polycopié, tableau, rétroprojecteur, videoprojecteur). Pour se donner plus de mobilité, le professeur pourra envoyer un élève au tableau, ce qui a l'avantage de permettre au professeur de suivre le rythme d'écriture des élèves, d'avoir une attitude critique sur la perception du message en fond de classe (orthographe, lisibilité, présentation) et de pouvoir énoncer à haute voix la définition ou relation tout en la faisant écrire (mémorisation auditive et visuelle).
Le cours magistral n'a pas sa place en lycée Professionnel
L'usage de polycopiés doit se faire avec parcimonie et doit répondre à un objectif précis. Le document doit être ciblé. Il est interdit de photocopier les pages d'un ouvrage. Toute copie parcellaire devra mentionner l'auteur de l'original.
Les supports visuels tels que rétroprojecteur ou videoprojecteur doivent correspondre à un impact pédagogique réfléchi et limité dans le temps.
Les TICE sont des outils à privilégier lors de séquences d'aide à la compréhension par visualisation et individualisation des travaux. Il est vivement recommandé aux professeurs de faire l'inventaire des salles spécialisées, mais aussi des matériels et logiciels utilisables dans leur classe afin d'intégrer ces outils dans leur progression. L'usage en classe des tableurs est particulièrement recommandé.

Conseils Divers
Le professeur doit rechercher la participation de sa classe à l'avancement de la séquence qu'il dispense et rendre l'élève acteur de sa formation.
Seule une question précise engendre une réponse pertinente. La canalisation des réponses, leur reformulation sont des actes pédagogiques essentiels. Une séquence doit se gérer dans le temps et ne pas sombrer dans la monotonie. Le professeur devra entretenir la motivation et alterner les rythmes de sa classe.
Un enseignant ne peut être efficace que s'il travaille en équipe. Il obtiendra de précieux conseils auprès de ses collègues plus chevronnés.


retour au sommaire

Programme d'Ă©tude - Programme d'Examen

Le RÉFÉRENTIEL D'ÉVALUATION n'est NI UN PROGRAMME, NI UNE PROGRESSION DE TRAVAIL.
Dans les fascicules se succèdent les programmes d'étude et programmes d'examen ; il convient de bien différencier les deux documents. Le professeur à l'aide du programme d'études doit définir des objectifs de formation et un échelonnement tenant compte du niveau de sa classe. En aucun cas le programme d'examen ne devra être considéré comme UN programme d'études... minimum.
Les programmes ou référentiels des sections Bac Pro, BEP et CAP font l'objet de parutions au B.O. Bulletin Officiel) et le professeur doit s'y conformer. Des stages mis en place au P.A.F.. Plan Académique de Formation) permettent lors de la Formation Continue des enseignants de répercuter de techniques élaborées par les I.U.F.M. (Instituts Universitaires de Formation des Maîtres), par les Associations de Spécialistes et de diffuser et mettre en oeuvre les préconisations de l'Inspection Générale.


retour au sommaire

PĂ©dagogie par objectifs

Essentielle en Lycée Professionnel elle nécessite une approche concertée.


retour au sommaire